Difference between revisions of "Accueil"

 
(7 intermediate revisions by the same user not shown)
Line 1: Line 1:
 +
{{DISPLAYTITLE:<span style="position:absolute; top: -9999px">...</span>}}
 
<div style="text-align:right;">[[Spécial:Connexion|Connexion]]</div>  
 
<div style="text-align:right;">[[Spécial:Connexion|Connexion]]</div>  
 
<div style="clear:both;">
 
<div style="clear:both;">
Line 6: Line 7:
 
Dans le cadre du projet franco-allemand {{Couleur|#00a2e5|Rh}}Inedits sont collectés les films dits « inédits » tournés dans les trois régions réunies par le Rhin - Alsace, Bade-Wurtemberg et pays de Bâle - ou réalisés par leurs citoyens. Ces films de famille, films institutionnels, films d’entreprise et autres films utilitaires non commerciaux ont une histoire et font partie de l’Histoire. Ils constituent un patrimoine inestimable qu’il s’agit de sauvegarder et de rendre à nouveau lisibles.
 
Dans le cadre du projet franco-allemand {{Couleur|#00a2e5|Rh}}Inedits sont collectés les films dits « inédits » tournés dans les trois régions réunies par le Rhin - Alsace, Bade-Wurtemberg et pays de Bâle - ou réalisés par leurs citoyens. Ces films de famille, films institutionnels, films d’entreprise et autres films utilitaires non commerciaux ont une histoire et font partie de l’Histoire. Ils constituent un patrimoine inestimable qu’il s’agit de sauvegarder et de rendre à nouveau lisibles.
  
La cinémathèque du Rhin supérieur, en constante évolution, ne se fixe pas pour unique horizon l’accès gratuit aux images sur un site Internet. Sans un travail de recherche accompli par les chercheurs et les étudiants, sans surtout la collaboration des acteurs de l’époque – les cinéastes amateur, leurs familles, leurs collègues et tous ceux qu’ils ont filmé – cette histoire quotidienne est incompréhensible et inutilisable.  
+
La cinémathèque du Rhin supérieur, en constante évolution, ne se fixe pas pour unique horizon l’accès gratuit aux images sur un site Internet. Sans un travail de recherche accompli par les chercheurs et les étudiants, sans surtout la collaboration des acteurs de l’époque – les cinéastes amateur, leurs familles, leurs collègues et tous ceux qu’ils ont filmés – cette histoire quotidienne est incompréhensible et inutilisable.  
  
 
Or, réalisées depuis les débuts du cinéma, ces images privées dessinent notre mémoire collective. A l’heure où règne un usage sans précaution de l’histoire, où elle est parfois menacée d’instrumentalisation, il importe de reconstituer et de se réapproprier de manière collective cette mémoire qui plante de profondes racines des deux côtés du Rhin. Il nous incombe à tous de réinvestir ces images de leur sens d’origine, pour réactiver le passé dans ses dimensions les plus intimes et universelles à la fois.  
 
Or, réalisées depuis les débuts du cinéma, ces images privées dessinent notre mémoire collective. A l’heure où règne un usage sans précaution de l’histoire, où elle est parfois menacée d’instrumentalisation, il importe de reconstituer et de se réapproprier de manière collective cette mémoire qui plante de profondes racines des deux côtés du Rhin. Il nous incombe à tous de réinvestir ces images de leur sens d’origine, pour réactiver le passé dans ses dimensions les plus intimes et universelles à la fois.  
Line 29: Line 30:
  
  
{{#widget:Video|url=http://rhinedits-stream.di.unistra.fr/Films/trailer.mp4|width=100%|preload="auto"|}}
+
{{#widget:Video|url=http://rhinedits-stream.di.unistra.fr/Films/Trailer_def.mp4|width=100%|preload="auto"}}

Latest revision as of 16:10, 1 July 2019

Connexion

POUR UNE HISTOIRE POPULAIRE DU RHIN SUPERIEUR


Dans le cadre du projet franco-allemand RhInedits sont collectés les films dits « inédits » tournés dans les trois régions réunies par le Rhin - Alsace, Bade-Wurtemberg et pays de Bâle - ou réalisés par leurs citoyens. Ces films de famille, films institutionnels, films d’entreprise et autres films utilitaires non commerciaux ont une histoire et font partie de l’Histoire. Ils constituent un patrimoine inestimable qu’il s’agit de sauvegarder et de rendre à nouveau lisibles.

La cinémathèque du Rhin supérieur, en constante évolution, ne se fixe pas pour unique horizon l’accès gratuit aux images sur un site Internet. Sans un travail de recherche accompli par les chercheurs et les étudiants, sans surtout la collaboration des acteurs de l’époque – les cinéastes amateur, leurs familles, leurs collègues et tous ceux qu’ils ont filmés – cette histoire quotidienne est incompréhensible et inutilisable.

Or, réalisées depuis les débuts du cinéma, ces images privées dessinent notre mémoire collective. A l’heure où règne un usage sans précaution de l’histoire, où elle est parfois menacée d’instrumentalisation, il importe de reconstituer et de se réapproprier de manière collective cette mémoire qui plante de profondes racines des deux côtés du Rhin. Il nous incombe à tous de réinvestir ces images de leur sens d’origine, pour réactiver le passé dans ses dimensions les plus intimes et universelles à la fois.

Vos films sont notre histoire.


DIE GESCHICHTE DES OBERRHEINS IM AMATEURFILM

Im Rahmen des deutsch-französischen RhInédits-Projekts, werden so genannte "unveröffentlichte" Filme gesammelt, die nicht im Kino ausgewertet wurden. Im Mittelpunkt stehen Filme, die von Bürgerinnen und Bürgern aus Baden, dem Elsass und der Schweiz produziert wurden. Diese Familienfilme sowie Filme von Institutionen und Unternehmen zeigen den Alltag und sind Teil der Geschichte. Sie sind ein unschätzbares visuelles Erbe, das geschützt werden muss und öffentlich zugänglich sein sollte.

Die Kinemathek Oberrhein, die ständig wachsen wird, setzt nicht nur auf den freien Zugang zu den Filmen. Ohne die Forschungsarbeit von Expertinnen und Experten sowie Studierenden, ohne die Zusammenarbeit mit damaligen Akteuren – Hobbyfilmern, ihren Familien, ihren Kollegen und allen, die sie gefilmt haben – sind diese Alltagsgeschichten und ihre Bedeutung in den Filmen oft nicht verständlich. Die Aufnahmen müssen in einen Kontext gestellt werden.

Seit Beginn des Films prägten diese privaten Bilder unser kollektives Gedächtnis. In einer Zeit, in der Geschichte in Frage gestellt wird, in der sie für eigene Ziele missbraucht wird, ist es wichtig, diese Erinnerung, die auf beiden Seiten des Rheins tief verwurzelt ist, kollektiv wiederherzustellen und neu zu beleben. Es liegt an uns allen, in diesen Bildern ihre ursprüngliche Bedeutung zu finden. So wird die Vergangenheit mit ihren gesellschaftlichen und intimen Momenten ebenso wie die universelle Bedeutung der Aufnahmen wieder lebendig. Das ist das Ziel des Interreg-Projektes RhInédit.

Wir suchen diese „unveröffentlichten“ Filme, archivieren und veröffentlichen sie.

Ihre Filme sind unsere Geschichte.