Difference between revisions of "Alsaciens évacués (0005FH0011)"

m (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)
m (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)
Line 17: Line 17:
 
|evenements_filmes_ou_en_lien=Evacuation des alsaciens en Dordogne
 
|evenements_filmes_ou_en_lien=Evacuation des alsaciens en Dordogne
 
|thematique=War
 
|thematique=War
|Resume_fr=Souvenirs de guerre et évacuation des alsaciens en Dordogne
+
|Resume_fr=Souvenirs de guerre et rapatriement des alsaciens réfugiés en Dordogne en Juin 1940.
 
|Description_fr=Début sur une femme en train de taper à la machine, puis une séquence de gros plans sur des articles issues de journaux et de revues. Plan fixe sur la séquence suivante où on aperçoit beaucoup de civils et quelques militaires qui évitent la caméra en avançant. Plan sur un train à l'arrêt avec sur le côté des familles qui attendent avec leurs bagages pour embarquer. Plan sur trois femmes, dont une plus jeune que les autres.
 
|Description_fr=Début sur une femme en train de taper à la machine, puis une séquence de gros plans sur des articles issues de journaux et de revues. Plan fixe sur la séquence suivante où on aperçoit beaucoup de civils et quelques militaires qui évitent la caméra en avançant. Plan sur un train à l'arrêt avec sur le côté des familles qui attendent avec leurs bagages pour embarquer. Plan sur trois femmes, dont une plus jeune que les autres.
 
|Contexte_et_analyse_fr=L’évacuation de l’Alsace est initiée dès le 1er Septembre 1939. Les 2 et 3 septembre, 374 000 Alsaciens quittent leur domicile pour les départements du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne pour les Haut-Rhinois, de la Dordogne, l’Indre et la Haute-Vienne pour les Bas-Rhinois. L'objectif de l'état major est d'éloigner les populations résidant dans l'avant du front entre l’ordre de mobilisation général le 1er Septembre à 11 heures et celui de la déclaration de guerre le 3 Septembre à 17 heures. Au cours du mois de Mai 1940, en raison de l’offensive allemande déclenchée contre les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, une seconde évacuation est déclenchée; 33 000 alsaciens supplémentaires sont déplacés. La percée allemande dans les Ardennes et la perte des armées du Nord dans la poche de Dunkerque laisse Paris sans réelle protection avancée. Le nouveau président du conseil français, Philippe Pétain, accepte de signer l’armistice du 22 Juin 1940 à Rethondes. Dans les termes de cette reddition figure la clause stipulant que l’Alsace devient un territoire allemand ; de ce fait les alsaciens évacués et déplacés dans différents endroits de France, doivent rentrer dans leur région, désormais annexée et ce dès la fin du mois de Juin 1940.  
 
|Contexte_et_analyse_fr=L’évacuation de l’Alsace est initiée dès le 1er Septembre 1939. Les 2 et 3 septembre, 374 000 Alsaciens quittent leur domicile pour les départements du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne pour les Haut-Rhinois, de la Dordogne, l’Indre et la Haute-Vienne pour les Bas-Rhinois. L'objectif de l'état major est d'éloigner les populations résidant dans l'avant du front entre l’ordre de mobilisation général le 1er Septembre à 11 heures et celui de la déclaration de guerre le 3 Septembre à 17 heures. Au cours du mois de Mai 1940, en raison de l’offensive allemande déclenchée contre les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, une seconde évacuation est déclenchée; 33 000 alsaciens supplémentaires sont déplacés. La percée allemande dans les Ardennes et la perte des armées du Nord dans la poche de Dunkerque laisse Paris sans réelle protection avancée. Le nouveau président du conseil français, Philippe Pétain, accepte de signer l’armistice du 22 Juin 1940 à Rethondes. Dans les termes de cette reddition figure la clause stipulant que l’Alsace devient un territoire allemand ; de ce fait les alsaciens évacués et déplacés dans différents endroits de France, doivent rentrer dans leur région, désormais annexée et ce dès la fin du mois de Juin 1940.  
  
Situation chaotique:
+
Une évacuation programmée mais chaotique :
 
}}
 
}}

Revision as of 03:00, 22 December 2018


[1]

Events filmed or related


Evacuation des alsaciens en Dordogne

Abstract


Souvenirs de guerre et rapatriement des alsaciens réfugiés en Dordogne en Juin 1940.

Description


Début sur une femme en train de taper à la machine, puis une séquence de gros plans sur des articles issues de journaux et de revues. Plan fixe sur la séquence suivante où on aperçoit beaucoup de civils et quelques militaires qui évitent la caméra en avançant. Plan sur un train à l'arrêt avec sur le côté des familles qui attendent avec leurs bagages pour embarquer. Plan sur trois femmes, dont une plus jeune que les autres.

Metadata

Reference / film number :  0005FH0011
Date :  June 1940
Coloration :  Color
Sound :  Mute
Running time :  00:00:32
Film-maker :  Weiss, Robert-Charles
Reel format :  8 mm
Genre :  Amateur movie
Thematics :  War
Archive :  MIRA

Context and analysis


L’évacuation de l’Alsace est initiée dès le 1er Septembre 1939. Les 2 et 3 septembre, 374 000 Alsaciens quittent leur domicile pour les départements du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne pour les Haut-Rhinois, de la Dordogne, l’Indre et la Haute-Vienne pour les Bas-Rhinois. L'objectif de l'état major est d'éloigner les populations résidant dans l'avant du front entre l’ordre de mobilisation général le 1er Septembre à 11 heures et celui de la déclaration de guerre le 3 Septembre à 17 heures. Au cours du mois de Mai 1940, en raison de l’offensive allemande déclenchée contre les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, une seconde évacuation est déclenchée; 33 000 alsaciens supplémentaires sont déplacés. La percée allemande dans les Ardennes et la perte des armées du Nord dans la poche de Dunkerque laisse Paris sans réelle protection avancée. Le nouveau président du conseil français, Philippe Pétain, accepte de signer l’armistice du 22 Juin 1940 à Rethondes. Dans les termes de cette reddition figure la clause stipulant que l’Alsace devient un territoire allemand ; de ce fait les alsaciens évacués et déplacés dans différents endroits de France, doivent rentrer dans leur région, désormais annexée et ce dès la fin du mois de Juin 1940.

Une évacuation programmée mais chaotique :



  1. As part of an amateur production, this sequence did not receive a title from its director. The title displayed on this sheet has been freely created by its author in order to best reflect its content.