Difference between revisions of "Bas:Crime et châtiment (0116FN0005)"

(Page créée avec « {{FicheSequence |titreCree=Non |titre=Crime et châtiment |fonds=Piganiol |idSupport=0003FH0004 |dateDebut=1944 |dateFin=1946 |video=0116FN0005_1 |institution_dorigine=MIR... »)
 
Line 18: Line 18:
 
|realisateurs=Piganiol, Pierre
 
|realisateurs=Piganiol, Pierre
 
|apercu=Crime_et_châtiment.jpg
 
|apercu=Crime_et_châtiment.jpg
 +
|evenements_filmes_ou_en_lien=Seconde Guerre mondiale
 
|lieux_ou_monuments=Saint-Martin-en-Bière; Forêt de Fontainebleau
 
|lieux_ou_monuments=Saint-Martin-en-Bière; Forêt de Fontainebleau
 
|lieuTournage=48.58189, 7.75103
 
|lieuTournage=48.58189, 7.75103
 
|thematique=Second World War : post-war period
 
|thematique=Second World War : post-war period
 +
|Description_fr=P1 : (0,01 – 0,14) : Carton sous forme de livre « Les studios PM présentent ». On remarque que c’est toujours la première page du livre qui est montrée.
 +
P2 : (0,14 – 0,21) : Idem « Crime et Châtiment ».
 +
P3 : (0,21 – 0,25) : Idem « 20 – 23 août 1944 »
 +
P4 : (0,25 – 0,31) : Idem « La forêt brûle »
 +
 +
'''=== « La forêt brûle » ==='''
 +
 +
 +
P5 : (0,31 – 0,39) : Panorama de gauche à droite. Au premier plan un champs, en fond un panache de fumée blanche au-dessus de la forêt.
 +
P6 : (0,39 – 0,46) : Panorama de haut en bas montrant la densité de la fumée. On distingue dans la dernière seconde du plan un sol complètement calciné.
 +
P7 : (0,46 – 0,51) : Plan fixe. On y voit le sol de la forêt brulant, les flammes étant attisées par le vent.
 +
P8 : (0,51 – 1,00) : Panorama de droite à gauche. Le sol de la forêt est dévasté, un épais brouillard de fumée semble sortir de terre.
 +
P9 : (1,00 – 1,06) : Plan fixe. Tas de troncs d’arbres au premier plan, de grandes flammes dépassent des buissons en arrière-plan.
 +
P10 : (1,07 – 1,14) : Plan fixe. Talus dont la crête est entièrement enflammée.
 +
P11 : (1,14 – 1,26) : Plan fixe. Petite colline presque entièrement en flamme. De nombreuses branches brûlent entre les gros rochers parsemant cette dernière.
 +
P12 : (1,26 – 1,37) : Lent panorama du haut vers le bas. Montre un brouillard de fumé si épais que l’on ne distingue rien d’autre. Met en valeur l’ampleur de l’incendie.
 +
P13 : (1,37 – 1,42) : Plan fixe. De grandes flammes, couvrant presque la quasi-totalité du ciel, s’élèvent de derrière une ligne d’arbres.
 +
P14 : (1,42 – 1,44) : Plan fixe. Flammes derrière une ligne de buissons.
 +
P15 : (1,44 – 1,48) : Plan fixe. Flammes se rapprochant de ce qui semble être un camp de bûcherons.
 +
P16 : (1,48 – 1,58) : Plan fixe. Une grande flamme, faisant la moitié de la hauteur de l’arbre au premier plan, semble s’avancer dangereusement du cinéaste. Montre peut-être la progression inexorable de l’incendie.
 +
P17 : (1,58 – 2,04) : Plan fixe. Les flammes ont atteint le camp de bûcherons et engloutissent le travail de ces derniers.
 +
P18 : (2,04 – 2,11) : Panorama de gauche à droite. Un tas de petites branches - peut-être des rebus du camp de bûcherons - flambent.
 +
P19 : (2,11 – 2,30) : Lent panorama de gauche à droite. Montre les dégâts de l’incendie sur la forêt. Le sol est entièrement recouvert de cendres. Il ne reste des arbres que quelques souches calcinées.
 +
P20 : (2,30 – 2,36) : Lent panorama de gauche à droite. Idem. Le cinéaste s’attarde sur un sapin qui semble avoir été relativement épargné par l’incendie.
 +
P21 : (2,36 – 2,43) : Panorama de gauche à droite. Le cinéaste film les cendres, puis dévoile lentement en allant vers la droite de grande flammes brûlant des buissons. Veut probablement mettre en valeur que l’incendie n’est pas terminé.
 +
P22 : (2,43 – 2,50) : Plan fixe. L’incendie se poursuit, et ne semble pas faiblir.
 +
P23 : (2,50 – 2,56) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « mais à l’aube du 23 ».
 +
 +
'''=== « Mais à l’aube du 23 » ==='''
 +
 +
P24 : (2,56 – 2,58) : Un homme sort sur le balcon de sa maison avec ce qu’on devine être un drapeau plié. Il escalade le muret du balcon pour accéder au toit.
 +
P25 : (2,58 – 3,02) : Il escalade le toit, le drapeau replié en bouche.
 +
P26 : (3,02 – 3,20) : Il termine son ascension en équilibre sur le toit de la maison. L’homme plante le drapeau dans la cheminée avant de le dérouler, dévoilant le drapeau français.
 +
P27 : (3,20 – 3,25) : Gros plan sur le drapeau français flottant au vent.
 +
P28 : (3,25 – 3,28) : Plan fixe en contreplongée sur le drapeau français planté dans la cheminée.
 +
P29 : (3,28 – 3,32) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « à Saint-Martin »
 +
 +
'''=== « À Saint-Martin » ==='''
 +
 +
P30 : (3,32 – 3,37) : Un véhicule blindé américain – un véhicule de reconnaissance ? - est stationné le long d’un corps de ferme. Deux membres d’équipage se reposent à l’extérieur. Un petit groupe de villageois discutent sur le côté. Ils sont probablement venus saluer les soldats. On voit d’ailleurs une femme qui fait grimper un enfant sur le blindé.
 +
P31 : (3,37 – 3,44) : Panorama du haut vers le bas. Montre un groupe de villageois rassemblé devant le monument aux morts de la commune. Le cinéaste dévoile progressivement deux drapeaux flottant sur le monument : un drapeau qui semble être celui des États-Unis, probablement fabriqué pour l’occasion avec les tissus disponibles, et le drapeau français.
 +
P32 : (3,44 – 3,51) : Le cinéaste filme les enfants du village assis sur le blindé américain avec l’équipage. Deux petites filles portent un drapeau français. Plusieurs enfants ainsi que le membre d’équipage assis sur la tourelle du blindé fixent la caméra, signifiant peut-être que le cinéaste leur a demandé de poser.
 +
P33 : (3,51 – 4,01) : Plan plus large, montrant l’arrivée d’une jeep, saluée par les habitants.
 +
P34 : (4,01 – 4,09) : Départ du blindé de reconnaissance à la suite de la jeep. L’équipage salue et est salué par les habitants du village.
 +
P35 : (4,09 – 4,12) : Une autre jeep, plus lourdement armée que la précédente, arrive dans le village. Le plan est cependant rapidement interrompu.
 +
P36 : (4,12 – 4,17) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « Le premier piper-cub se pose à Macherin ».
 +
 +
'''=== « Le premier piper-cub se pose à Macherin » ==='''
 +
 +
P37 : (4,17 – 4,21) : Plan fixe surélevé montrant un champ. Un homme, que l’on devine accompagné d’une foule fait de grands gestes en apercevant un avion dans le ciel. Ce effectue une manœuvre pour amorcer son atterrissage.
 +
P38 : (4,21 – 4,30) : L’avion, au centre de l’image, se rapproche doucement. On voit au bord de l’image des drapeaux français être agité, laissant deviner l’excitation de la foule.
 +
P39 : (4,30 – 4,33) : Plan vers le ciel. L’avion passe rapidement d’un bord à l’autre de l’image.
 +
P40 : (4,33 – 4,37) : Plan fixe vers l’horizon. L’avion continue sa manœuvre d’atterrissage, se rapprochant de plus en plus du sol.
 +
P41 : (4,37 – 4,49) : L’avion atterrit. Des enfants, suivis de leurs parents commencent à courir vers celui-ci alors qu’il n’a pas encore finit sa course, démontrant là aussi l’excitation de la foule. La plupart de ces gens n’ont probablement jamais vus d’avions d’aussi près.
 +
P42 : (4,49 – 4,54) : L’avion continue à rouler dans le champ. L’homme qui faisait des signes à l’avion lorsque celui-ci était dans le ciel semble guider les habitants vers celui-ci. Peut-être est-ce le maire ou un résistant ?
 +
P43 : (4,54 – 4,58) : Le cinéaste s’est placé derrière la foule et film l’avion roulant dans l’herbe.
 +
P44 : (4,58 – 5,01) : Avion termine sa course devant la foule.
 +
P45 : (5,01 – 5,15) : La foule court à la rencontre de l’avion. De nombreux enfants, de tous âges, sont présents avec leurs parents.
 +
P46 : (5,15 – 5,23) : Un militaire ayant voyagé dans l’avion se rapproche du cinéaste avec une mallette dans la main. En arrière-plan, on voit la foule observant l’avion avec beaucoup d’intérêt et d’excitation.
 +
P47 : (5,23 – 5,28) : Gros plan sur une femme qui parait gênée d’être filmé. Une proche du cinéaste ?
 +
P48 : (5,28 – 5,31) : Plan fixe sur des enfants assis sur une jeep américaine.
 +
P49 : (5,31 – 5,35) : Un homme est filmé souriant, un enfant sur l’épaule. Peut-être est-ce un militaire américain ?
 +
P50 : (5,35 – 5,44) : Une jeep défile au milieu du village. Un enfant est assis sur le siège passager et sert la main en souriant aux autres habitants. Les deux militaires occupant la jeep semblent eux-aussi très heureux.
 +
P51 : (5,44 – 5,48) : La foule examine l’avion avec beaucoup d’intérêt.
 +
P52 : (5,48 – 6,00) : Panorama de gauche à droite filmant la foule examinant l’avion.
 +
P53 : (6,00 – 6,06) : Plan fixe. Idem.
 +
P54 : (6,06 – 6,10) : Un militaire, un bouquet de fleurs à la main, semble recevoir les remerciements de la foule. Le plan se termine par une poignée de mains échangée entre les habitants et le militaire.
 +
P55 : (6,10 – 6,15) : Des habitants discutent en examinant l’appareil.
 +
P56 : (6,15 – 6,19) : Idem. On reconnaît la femme filmée en gros plans précédemment.
 +
P57 : (6,19 – 6,25) : Plan dont la femme filmée précédemment est à nouveau au centre.
 +
P58 : (6,25 – 6,33) : Idem. Probablement un groupe d’amis ou de la famille du cinéaste.
 +
P59 : (6,33 – 6,38) : Groupe d’habitants examinent l’avant de l’appareil.
 +
P60 : (6,38 – 6,44) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « Deux ans plus tard »
 +
 +
'''=== « Deux ans plus tard » ==='''
 +
 +
P61 : (6,44 – 6,59) : Panorama de droite à gauche montrant une colline rocailleuse. Le sol semble noir
 +
P62 : (6,59 – 7,18) : Plan filmé à l’épaule, montrant là encore un paysage rocailleux sans végétations
 +
P63 : (7,18 – 7,37) : Idem. On distingue des arbres gisant à terre, ainsi que des petits tas de bûches.
 +
P64 : (7,37 – 7,49) : Idem. On voit cette fois l’entrée de la forêt. Une petite installation de tient à la lisière de celle-ci.
 +
P65 : (7,49 – 7,58) : Panorama de gauche à droite. Le cinéaste s’est rapproché de l’installation. Il s’agit probablement d’un camp de bûcherons.
 +
P66 : (7,58 – 8,02) : Plan fixe sur le camp de bûcherons.
 +
P67 : (8,02 – 8,08) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « Les traces du crime ».
 +
 +
'''=== « Les traces du crime » ==='''
 +
 +
P68 : (8,08 – 8,16) : Plan fixe vers le sol. Un jerrican est filmé, laissant peut-être entendre que les allemands auraient volontairement mis le feu à la forêt deux ans plus tôt.
 +
P69 : (8,16 – 8,25) : Panorama de gauche à droite, montrant branches et souche d’arbres. Il se termine sur le jerrican filmé précédemment afin d’établir un lien entre la forêt brûlée et l’essence.
 +
P70 : (8,25 – 8,28) : Deux petites chèvres sont filmées.
 +
P71 : (8,28 – 8,31) : Idem mais sous un autre angle.
 +
P72 : (8,31 – 8,37) : Plan sur le camp de bûcherons filmé de très près.
 
}}
 
}}

Revision as of 13:28, 3 January 2021


 Warning[1]

Events filmed or related


Seconde Guerre mondiale

Description


P1 : (0,01 – 0,14) : Carton sous forme de livre « Les studios PM présentent ». On remarque que c’est toujours la première page du livre qui est montrée. P2 : (0,14 – 0,21) : Idem « Crime et Châtiment ». P3 : (0,21 – 0,25) : Idem « 20 – 23 août 1944 » P4 : (0,25 – 0,31) : Idem « La forêt brûle »

=== « La forêt brûle » ===


P5 : (0,31 – 0,39) : Panorama de gauche à droite. Au premier plan un champs, en fond un panache de fumée blanche au-dessus de la forêt. P6 : (0,39 – 0,46) : Panorama de haut en bas montrant la densité de la fumée. On distingue dans la dernière seconde du plan un sol complètement calciné. P7 : (0,46 – 0,51) : Plan fixe. On y voit le sol de la forêt brulant, les flammes étant attisées par le vent. P8 : (0,51 – 1,00) : Panorama de droite à gauche. Le sol de la forêt est dévasté, un épais brouillard de fumée semble sortir de terre. P9 : (1,00 – 1,06) : Plan fixe. Tas de troncs d’arbres au premier plan, de grandes flammes dépassent des buissons en arrière-plan. P10 : (1,07 – 1,14) : Plan fixe. Talus dont la crête est entièrement enflammée. P11 : (1,14 – 1,26) : Plan fixe. Petite colline presque entièrement en flamme. De nombreuses branches brûlent entre les gros rochers parsemant cette dernière. P12 : (1,26 – 1,37) : Lent panorama du haut vers le bas. Montre un brouillard de fumé si épais que l’on ne distingue rien d’autre. Met en valeur l’ampleur de l’incendie. P13 : (1,37 – 1,42) : Plan fixe. De grandes flammes, couvrant presque la quasi-totalité du ciel, s’élèvent de derrière une ligne d’arbres. P14 : (1,42 – 1,44) : Plan fixe. Flammes derrière une ligne de buissons. P15 : (1,44 – 1,48) : Plan fixe. Flammes se rapprochant de ce qui semble être un camp de bûcherons. P16 : (1,48 – 1,58) : Plan fixe. Une grande flamme, faisant la moitié de la hauteur de l’arbre au premier plan, semble s’avancer dangereusement du cinéaste. Montre peut-être la progression inexorable de l’incendie. P17 : (1,58 – 2,04) : Plan fixe. Les flammes ont atteint le camp de bûcherons et engloutissent le travail de ces derniers. P18 : (2,04 – 2,11) : Panorama de gauche à droite. Un tas de petites branches - peut-être des rebus du camp de bûcherons - flambent. P19 : (2,11 – 2,30) : Lent panorama de gauche à droite. Montre les dégâts de l’incendie sur la forêt. Le sol est entièrement recouvert de cendres. Il ne reste des arbres que quelques souches calcinées. P20 : (2,30 – 2,36) : Lent panorama de gauche à droite. Idem. Le cinéaste s’attarde sur un sapin qui semble avoir été relativement épargné par l’incendie. P21 : (2,36 – 2,43) : Panorama de gauche à droite. Le cinéaste film les cendres, puis dévoile lentement en allant vers la droite de grande flammes brûlant des buissons. Veut probablement mettre en valeur que l’incendie n’est pas terminé. P22 : (2,43 – 2,50) : Plan fixe. L’incendie se poursuit, et ne semble pas faiblir. P23 : (2,50 – 2,56) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « mais à l’aube du 23 ».

=== « Mais à l’aube du 23 » ===

P24 : (2,56 – 2,58) : Un homme sort sur le balcon de sa maison avec ce qu’on devine être un drapeau plié. Il escalade le muret du balcon pour accéder au toit. P25 : (2,58 – 3,02) : Il escalade le toit, le drapeau replié en bouche. P26 : (3,02 – 3,20) : Il termine son ascension en équilibre sur le toit de la maison. L’homme plante le drapeau dans la cheminée avant de le dérouler, dévoilant le drapeau français. P27 : (3,20 – 3,25) : Gros plan sur le drapeau français flottant au vent. P28 : (3,25 – 3,28) : Plan fixe en contreplongée sur le drapeau français planté dans la cheminée. P29 : (3,28 – 3,32) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « à Saint-Martin »

=== « À Saint-Martin » ===

P30 : (3,32 – 3,37) : Un véhicule blindé américain – un véhicule de reconnaissance ? - est stationné le long d’un corps de ferme. Deux membres d’équipage se reposent à l’extérieur. Un petit groupe de villageois discutent sur le côté. Ils sont probablement venus saluer les soldats. On voit d’ailleurs une femme qui fait grimper un enfant sur le blindé. P31 : (3,37 – 3,44) : Panorama du haut vers le bas. Montre un groupe de villageois rassemblé devant le monument aux morts de la commune. Le cinéaste dévoile progressivement deux drapeaux flottant sur le monument : un drapeau qui semble être celui des États-Unis, probablement fabriqué pour l’occasion avec les tissus disponibles, et le drapeau français. P32 : (3,44 – 3,51) : Le cinéaste filme les enfants du village assis sur le blindé américain avec l’équipage. Deux petites filles portent un drapeau français. Plusieurs enfants ainsi que le membre d’équipage assis sur la tourelle du blindé fixent la caméra, signifiant peut-être que le cinéaste leur a demandé de poser. P33 : (3,51 – 4,01) : Plan plus large, montrant l’arrivée d’une jeep, saluée par les habitants. P34 : (4,01 – 4,09) : Départ du blindé de reconnaissance à la suite de la jeep. L’équipage salue et est salué par les habitants du village. P35 : (4,09 – 4,12) : Une autre jeep, plus lourdement armée que la précédente, arrive dans le village. Le plan est cependant rapidement interrompu. P36 : (4,12 – 4,17) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « Le premier piper-cub se pose à Macherin ».

=== « Le premier piper-cub se pose à Macherin » ===

P37 : (4,17 – 4,21) : Plan fixe surélevé montrant un champ. Un homme, que l’on devine accompagné d’une foule fait de grands gestes en apercevant un avion dans le ciel. Ce effectue une manœuvre pour amorcer son atterrissage. P38 : (4,21 – 4,30) : L’avion, au centre de l’image, se rapproche doucement. On voit au bord de l’image des drapeaux français être agité, laissant deviner l’excitation de la foule. P39 : (4,30 – 4,33) : Plan vers le ciel. L’avion passe rapidement d’un bord à l’autre de l’image. P40 : (4,33 – 4,37) : Plan fixe vers l’horizon. L’avion continue sa manœuvre d’atterrissage, se rapprochant de plus en plus du sol. P41 : (4,37 – 4,49) : L’avion atterrit. Des enfants, suivis de leurs parents commencent à courir vers celui-ci alors qu’il n’a pas encore finit sa course, démontrant là aussi l’excitation de la foule. La plupart de ces gens n’ont probablement jamais vus d’avions d’aussi près. P42 : (4,49 – 4,54) : L’avion continue à rouler dans le champ. L’homme qui faisait des signes à l’avion lorsque celui-ci était dans le ciel semble guider les habitants vers celui-ci. Peut-être est-ce le maire ou un résistant ? P43 : (4,54 – 4,58) : Le cinéaste s’est placé derrière la foule et film l’avion roulant dans l’herbe. P44 : (4,58 – 5,01) : Avion termine sa course devant la foule. P45 : (5,01 – 5,15) : La foule court à la rencontre de l’avion. De nombreux enfants, de tous âges, sont présents avec leurs parents. P46 : (5,15 – 5,23) : Un militaire ayant voyagé dans l’avion se rapproche du cinéaste avec une mallette dans la main. En arrière-plan, on voit la foule observant l’avion avec beaucoup d’intérêt et d’excitation. P47 : (5,23 – 5,28) : Gros plan sur une femme qui parait gênée d’être filmé. Une proche du cinéaste ? P48 : (5,28 – 5,31) : Plan fixe sur des enfants assis sur une jeep américaine. P49 : (5,31 – 5,35) : Un homme est filmé souriant, un enfant sur l’épaule. Peut-être est-ce un militaire américain ? P50 : (5,35 – 5,44) : Une jeep défile au milieu du village. Un enfant est assis sur le siège passager et sert la main en souriant aux autres habitants. Les deux militaires occupant la jeep semblent eux-aussi très heureux. P51 : (5,44 – 5,48) : La foule examine l’avion avec beaucoup d’intérêt. P52 : (5,48 – 6,00) : Panorama de gauche à droite filmant la foule examinant l’avion. P53 : (6,00 – 6,06) : Plan fixe. Idem. P54 : (6,06 – 6,10) : Un militaire, un bouquet de fleurs à la main, semble recevoir les remerciements de la foule. Le plan se termine par une poignée de mains échangée entre les habitants et le militaire. P55 : (6,10 – 6,15) : Des habitants discutent en examinant l’appareil. P56 : (6,15 – 6,19) : Idem. On reconnaît la femme filmée en gros plans précédemment. P57 : (6,19 – 6,25) : Plan dont la femme filmée précédemment est à nouveau au centre. P58 : (6,25 – 6,33) : Idem. Probablement un groupe d’amis ou de la famille du cinéaste. P59 : (6,33 – 6,38) : Groupe d’habitants examinent l’avant de l’appareil. P60 : (6,38 – 6,44) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « Deux ans plus tard »

=== « Deux ans plus tard » ===

P61 : (6,44 – 6,59) : Panorama de droite à gauche montrant une colline rocailleuse. Le sol semble noir P62 : (6,59 – 7,18) : Plan filmé à l’épaule, montrant là encore un paysage rocailleux sans végétations P63 : (7,18 – 7,37) : Idem. On distingue des arbres gisant à terre, ainsi que des petits tas de bûches. P64 : (7,37 – 7,49) : Idem. On voit cette fois l’entrée de la forêt. Une petite installation de tient à la lisière de celle-ci. P65 : (7,49 – 7,58) : Panorama de gauche à droite. Le cinéaste s’est rapproché de l’installation. Il s’agit probablement d’un camp de bûcherons. P66 : (7,58 – 8,02) : Plan fixe sur le camp de bûcherons. P67 : (8,02 – 8,08) : Carton sous forme de livre annonce à la première page « Les traces du crime ».

=== « Les traces du crime » ===

P68 : (8,08 – 8,16) : Plan fixe vers le sol. Un jerrican est filmé, laissant peut-être entendre que les allemands auraient volontairement mis le feu à la forêt deux ans plus tôt. P69 : (8,16 – 8,25) : Panorama de gauche à droite, montrant branches et souche d’arbres. Il se termine sur le jerrican filmé précédemment afin d’établir un lien entre la forêt brûlée et l’essence. P70 : (8,25 – 8,28) : Deux petites chèvres sont filmées. P71 : (8,28 – 8,31) : Idem mais sous un autre angle. P72 : (8,31 – 8,37) : Plan sur le camp de bûcherons filmé de très près.

Metadata

Reference / film number :  0003FH0004
Date :  Between 1944 and 1946
Sound :  Mute
Running time :  00:08:37
Film-maker :  Piganiol, Pierre
Reel format :  9,5 mm
Genre :  Amateur movie
Thematics :  Second World War : post-war period
Archive :  MIRA

Places and monuments


Saint-Martin-en-Bière; Forêt de Fontainebleau



  1. This film analysis is still in progress. It may therefore be incomplete and contain errors.