Page values for "Bas:Défilé du 14 juillet 1928 à Strasbourg (0116FN0001 1)"

"Sequences" values

titreDéfilé du 14 juillet 1928 à Strasbourg
sous_titre
video0116FN0001_1
dateDebut1928-07-14
dateFin1928-07-14
annee1,928
duree57
genreFilm amateur
format_original9,5 mm
colorationNoir_et_blanc
sonMuet
langue
realisateursPiganiol, André
droitsMIRA
lieuTournage48.58189, 7.75103
fondsPiganiol
pieces_jointes
evenements_filmes_ou_en_lienCérémonie du 14 juillet
personnages_identifies
lieux_ou_monumentsPlace de la République, Strasbourg
etatNon-Non
institution_dorigineMIRA
thematiqueFirst Wolrd War
idSupport0116FN0001 1
timecode0
apercu
Défilé_1928_Strasbourg.jpg
resumefrDéfilé militaire du 14 juillet 1928 à Strasbourg, place de la République.
resumede
resumeen
descriptionfrPlan 1 : (écrit sur papier) 14 – 7 – 28 Plan 2 : Deux vélos arrivent par la droite suivis d’un cortège à cheval (rangs serrés) puis une voiture, puis un autre cortège similaire sur le côté de la route (en courbe), il y a des soldats en rangs qui regardent le cortège passer Plan 3 : Au premier plan, il y a des civils, le public, au deuxième plan, il y a des voitures qui défilent avec la présence de personnes qui discutent devant le public, enfin au troisième plan, il y a un homme seul qui marche devant un autre groupe de civils. Plan 4 : Même cadre pour le public mais on note la présence d’un cheval blanc monté qui marche vers la foule et pas dans le sens de la marche du début du défilé. Plan 5 : Ce même cheval blanc défile à la tête d’un cortège à cheval devant des hommes en uniforme. Plan 6 : Plus le même plan que le défilé, on voit des personnes assises sur le muret d’un bâtiment de la place de la République avec des hommes portant un casque (probablement des militaires). Au pied du bâtiment, il y a un grand étendard français. Plan 7 : Retour sur le plan de la route où des soldats fixes sont face à quelques hommes (leurs officiers) probablement pour se faire décorer. Plan 8 : Cette fois, le défilé vient par la gauche, des soldats défilent avec des instruments de musique. C’est peut-être à ce moment que le défilé commence réellement. Il y a toujours ce cheval blanc monté, devant les civils. Plan 9 : Plan rapide au même endroit avec quelques hommes en uniforme dont un qui porte un drapeau et les autres des fusils. Un homme les suit. Plan 10 : (même plan : erreur?). Plan 11 : Beaucoup de soldats avec des armes défilent. Plan 12 : Même scène. Plan 13 : Fin de cortège avec des chevaux qui tractent des charrues avec des mitrailleuses ou canons légers fixés dessus. La première ligne comporte des chevaux blancs alors que la seconde comporte des chevaux foncés. Plan 14 : Des chevaux tractent des grosses charrues avec trois hommes assis en uniforme, armés en plus d’avoir un canon de gros calibre à l’arrière. Il y a également des chevaux qui défilent sans charrues et sans cavaliers. Plan 15 : Des chevaux tractent des barques. Plan 16 : Des petits camions transportent des hommes avec des charrues. Plan 17 : Même plan mais tourné vers la gauche où on voit le bâtiment aperçu auparavant. Un cortège de la largeur de la route arrive avec à sa tête un cavalier. Plan 18 : Hommes en uniforme qui défilent (un petit nombre) avec un drapeau suivis par des civils en costume. On note aussi quelqu’un sortir de la foule pour les rejoindre. Plan 19 : Groupe d’hommes en costume dont un avec un drapeau.
descriptionde
descriptionen
contextefrIl s’agit d’une parade militaire qui s’organise dans l’entre deux guerres. Nous sommes 10 ans après le premier conflit mondial, la France est victorieuse est a pu récupérer l’Alsace-Lorraine, cela explique pourquoi cette parade a lieu à Strasbourg. Le contexte politique et militaire est plutôt calme : la France en tant que vainqueur de la Grande Guerre a pu organiser le traité de Versailles selon ses attentes, ce qui a considérablement affaibli ses rivaux dont l’Allemagne, puissance antagoniste de la France. L’Allemagne de 1928, sous le régime de la République de Weimar, est une nation militairement faible, nombreuses sont les restrictions que le traité de 1919 impose. Il n’y a donc aucune menace directe pour le sol français comme il y a eu entre 1914 et 1918. Le contexte politique lui est aussi impacté par la fin de la Première Guerre Mondiale : on souhaite assez largement éviter un autre conflit armé de l’ampleur de la Grande Guerre, de ce fait on commence à voir apparaître des mouvements pacifistes avec des figures comme Joseph Caillaux, en poste en tant que ministre en 1926 par exemple. Cependant, malgré un désir de paix, la France, mais plus largement l’Europe des puissances coloniales, n’hésite pas à faire la guerre dans leurs propres colonies contre les autochtones, comme pendant la guerre du Rif de 1921 à 1927. La tradition du défilé militaire fragilisée ? Selon le Ministère des Armées, les années 20 sont des années où les défilés ne sont pas marqués. Par exemple, il n’y a pas de défilé à Paris de 1925 à 1928, seulement des cérémonies. Or, comme le montre le film, il y a bien un défilé à Strasbourg, place de la République. C’est une anomalie qui mérite d’être soulevée. Cependant, cela pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs : déjà, le défilé que l’on voit est atypique dans le sens où il ne ressemble pas en tout point aux autre défilés. D’abord (d’un point de vue du film), la parade arrive par la droite, à cheval. Puis, on observe des soldats fixes, en rang, très peu nombreux, se faisant à priori décorer. Enfin, et cela dure le plus dans le film, le défilé arrive maintenant par la gauche avec des hommes en rang, armés, des canons, et même des barques. Il y a très peu d’engins motorisés, mais beaucoup de chevaux. Il y a donc à travers ce défilé, une sensation de parade modeste, déjà puisqu’il est à Strasbourg et pas à Paris, mais aussi parce que très peu de moyens semblent déployés : on aurait peut-être pu voir plus d’engins motorisés et moins de chevaux. Les embarcations présentes pourraient peut-être être dues à la proximité de cours d’eau près de Strasbourg comme l’Ill ou encore le Rhin puisque les hommes qui défilent proviennent d’une caserne locale. Ce défilé a lieu sur la Place de la République qui est la place de Strasbourg la plus « politisée » encore aujourd’hui. Les défilés du 14 juillet mais aussi d’autres manifestations ont toujours comme lieu de gravité la place de la République.
contextede
contexteen
titreDéfilé du 14 juillet 1928 à Strasbourg
sous_titre
video0116FN0001_1
dateDebut1928-07-14
dateFin1928-07-14
annee1,928
duree57
genreFilm amateur
format_original9,5 mm
colorationNoir_et_blanc
sonMuet
langue
realisateursPiganiol, André
droitsMIRA
lieuTournage48.58189, 7.75103
fondsPiganiol
pieces_jointes
evenements_filmes_ou_en_lienCérémonie du 14 juillet
personnages_identifies
lieux_ou_monumentsPlace de la République, Strasbourg
etatNon-Non
institution_dorigineMIRA
thematiqueFirst Wolrd War
idSupport0116FN0001 1
timecode0
apercu
Défilé_1928_Strasbourg.jpg
resumefrDéfilé militaire du 14 juillet 1928 à Strasbourg, place de la République.
resumede
resumeen
descriptionfrPlan 1 : (écrit sur papier) 14 – 7 – 28 Plan 2 : Deux vélos arrivent par la droite suivis d’un cortège à cheval (rangs serrés) puis une voiture, puis un autre cortège similaire sur le côté de la route (en courbe), il y a des soldats en rangs qui regardent le cortège passer Plan 3 : Au premier plan, il y a des civils, le public, au deuxième plan, il y a des voitures qui défilent avec la présence de personnes qui discutent devant le public, enfin au troisième plan, il y a un homme seul qui marche devant un autre groupe de civils. Plan 4 : Même cadre pour le public mais on note la présence d’un cheval blanc monté qui marche vers la foule et pas dans le sens de la marche du début du défilé. Plan 5 : Ce même cheval blanc défile à la tête d’un cortège à cheval devant des hommes en uniforme. Plan 6 : Plus le même plan que le défilé, on voit des personnes assises sur le muret d’un bâtiment de la place de la République avec des hommes portant un casque (probablement des militaires). Au pied du bâtiment, il y a un grand étendard français. Plan 7 : Retour sur le plan de la route où des soldats fixes sont face à quelques hommes (leurs officiers) probablement pour se faire décorer. Plan 8 : Cette fois, le défilé vient par la gauche, des soldats défilent avec des instruments de musique. C’est peut-être à ce moment que le défilé commence réellement. Il y a toujours ce cheval blanc monté, devant les civils. Plan 9 : Plan rapide au même endroit avec quelques hommes en uniforme dont un qui porte un drapeau et les autres des fusils. Un homme les suit. Plan 10 : (même plan : erreur?). Plan 11 : Beaucoup de soldats avec des armes défilent. Plan 12 : Même scène. Plan 13 : Fin de cortège avec des chevaux qui tractent des charrues avec des mitrailleuses ou canons légers fixés dessus. La première ligne comporte des chevaux blancs alors que la seconde comporte des chevaux foncés. Plan 14 : Des chevaux tractent des grosses charrues avec trois hommes assis en uniforme, armés en plus d’avoir un canon de gros calibre à l’arrière. Il y a également des chevaux qui défilent sans charrues et sans cavaliers. Plan 15 : Des chevaux tractent des barques. Plan 16 : Des petits camions transportent des hommes avec des charrues. Plan 17 : Même plan mais tourné vers la gauche où on voit le bâtiment aperçu auparavant. Un cortège de la largeur de la route arrive avec à sa tête un cavalier. Plan 18 : Hommes en uniforme qui défilent (un petit nombre) avec un drapeau suivis par des civils en costume. On note aussi quelqu’un sortir de la foule pour les rejoindre. Plan 19 : Groupe d’hommes en costume dont un avec un drapeau.
descriptionde
descriptionen
contextefrIl s’agit d’une parade militaire qui s’organise dans l’entre deux guerres. Nous sommes 10 ans après le premier conflit mondial, la France est victorieuse est a pu récupérer l’Alsace-Lorraine, cela explique pourquoi cette parade a lieu à Strasbourg. Le contexte politique et militaire est plutôt calme : la France en tant que vainqueur de la Grande Guerre a pu organiser le traité de Versailles selon ses attentes, ce qui a considérablement affaibli ses rivaux dont l’Allemagne, puissance antagoniste de la France. L’Allemagne de 1928, sous le régime de la République de Weimar, est une nation militairement faible, nombreuses sont les restrictions que le traité de 1919 impose. Il n’y a donc aucune menace directe pour le sol français comme il y a eu entre 1914 et 1918. Le contexte politique lui est aussi impacté par la fin de la Première Guerre Mondiale : on souhaite assez largement éviter un autre conflit armé de l’ampleur de la Grande Guerre, de ce fait on commence à voir apparaître des mouvements pacifistes avec des figures comme Joseph Caillaux, en poste en tant que ministre en 1926 par exemple. Cependant, malgré un désir de paix, la France, mais plus largement l’Europe des puissances coloniales, n’hésite pas à faire la guerre dans leurs propres colonies contre les autochtones, comme pendant la guerre du Rif de 1921 à 1927. La tradition du défilé militaire fragilisée ? Selon le Ministère des Armées, les années 20 sont des années où les défilés ne sont pas marqués. Par exemple, il n’y a pas de défilé à Paris de 1925 à 1928, seulement des cérémonies. Or, comme le montre le film, il y a bien un défilé à Strasbourg, place de la République. C’est une anomalie qui mérite d’être soulevée. Cependant, cela pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs : déjà, le défilé que l’on voit est atypique dans le sens où il ne ressemble pas en tout point aux autre défilés. D’abord (d’un point de vue du film), la parade arrive par la droite, à cheval. Puis, on observe des soldats fixes, en rang, très peu nombreux, se faisant à priori décorer. Enfin, et cela dure le plus dans le film, le défilé arrive maintenant par la gauche avec des hommes en rang, armés, des canons, et même des barques. Il y a très peu d’engins motorisés, mais beaucoup de chevaux. Il y a donc à travers ce défilé, une sensation de parade modeste, déjà puisqu’il est à Strasbourg et pas à Paris, mais aussi parce que très peu de moyens semblent déployés : on aurait peut-être pu voir plus d’engins motorisés et moins de chevaux. Les embarcations présentes pourraient peut-être être dues à la proximité de cours d’eau près de Strasbourg comme l’Ill ou encore le Rhin puisque les hommes qui défilent proviennent d’une caserne locale. Ce défilé a lieu sur la Place de la République qui est la place de Strasbourg la plus « politisée » encore aujourd’hui. Les défilés du 14 juillet mais aussi d’autres manifestations ont toujours comme lieu de gravité la place de la République.
contextede
contexteen
titreDéfilé du 14 juillet 1928 à Strasbourg
sous_titre
video0116FN0001_1
dateDebut1928-07-14
dateFin1928-07-14
annee1,928
duree57
genreFilm amateur
format_original9,5 mm
colorationNoir_et_blanc
sonMuet
langue
realisateursPiganiol, André
droitsMIRA
lieuTournage48.58189, 7.75103
fondsPiganiol
pieces_jointes
evenements_filmes_ou_en_lienCérémonie du 14 juillet
personnages_identifies
lieux_ou_monumentsPlace de la République, Strasbourg
etatNon-Non
institution_dorigineMIRA
thematiqueFirst Wolrd War
idSupport0116FN0001 1
timecode0
apercu
Défilé_1928_Strasbourg.jpg
resumefrDéfilé militaire du 14 juillet 1928 à Strasbourg, place de la République.
resumede
resumeen
descriptionfrPlan 1 : (écrit sur papier) 14 – 7 – 28 Plan 2 : Deux vélos arrivent par la droite suivis d’un cortège à cheval (rangs serrés) puis une voiture, puis un autre cortège similaire sur le côté de la route (en courbe), il y a des soldats en rangs qui regardent le cortège passer Plan 3 : Au premier plan, il y a des civils, le public, au deuxième plan, il y a des voitures qui défilent avec la présence de personnes qui discutent devant le public, enfin au troisième plan, il y a un homme seul qui marche devant un autre groupe de civils. Plan 4 : Même cadre pour le public mais on note la présence d’un cheval blanc monté qui marche vers la foule et pas dans le sens de la marche du début du défilé. Plan 5 : Ce même cheval blanc défile à la tête d’un cortège à cheval devant des hommes en uniforme. Plan 6 : Plus le même plan que le défilé, on voit des personnes assises sur le muret d’un bâtiment de la place de la République avec des hommes portant un casque (probablement des militaires). Au pied du bâtiment, il y a un grand étendard français. Plan 7 : Retour sur le plan de la route où des soldats fixes sont face à quelques hommes (leurs officiers) probablement pour se faire décorer. Plan 8 : Cette fois, le défilé vient par la gauche, des soldats défilent avec des instruments de musique. C’est peut-être à ce moment que le défilé commence réellement. Il y a toujours ce cheval blanc monté, devant les civils. Plan 9 : Plan rapide au même endroit avec quelques hommes en uniforme dont un qui porte un drapeau et les autres des fusils. Un homme les suit. Plan 10 : (même plan : erreur?). Plan 11 : Beaucoup de soldats avec des armes défilent. Plan 12 : Même scène. Plan 13 : Fin de cortège avec des chevaux qui tractent des charrues avec des mitrailleuses ou canons légers fixés dessus. La première ligne comporte des chevaux blancs alors que la seconde comporte des chevaux foncés. Plan 14 : Des chevaux tractent des grosses charrues avec trois hommes assis en uniforme, armés en plus d’avoir un canon de gros calibre à l’arrière. Il y a également des chevaux qui défilent sans charrues et sans cavaliers. Plan 15 : Des chevaux tractent des barques. Plan 16 : Des petits camions transportent des hommes avec des charrues. Plan 17 : Même plan mais tourné vers la gauche où on voit le bâtiment aperçu auparavant. Un cortège de la largeur de la route arrive avec à sa tête un cavalier. Plan 18 : Hommes en uniforme qui défilent (un petit nombre) avec un drapeau suivis par des civils en costume. On note aussi quelqu’un sortir de la foule pour les rejoindre. Plan 19 : Groupe d’hommes en costume dont un avec un drapeau.
descriptionde
descriptionen
contextefrIl s’agit d’une parade militaire qui s’organise dans l’entre deux guerres. Nous sommes 10 ans après le premier conflit mondial, la France est victorieuse est a pu récupérer l’Alsace-Lorraine, cela explique pourquoi cette parade a lieu à Strasbourg. Le contexte politique et militaire est plutôt calme : la France en tant que vainqueur de la Grande Guerre a pu organiser le traité de Versailles selon ses attentes, ce qui a considérablement affaibli ses rivaux dont l’Allemagne, puissance antagoniste de la France. L’Allemagne de 1928, sous le régime de la République de Weimar, est une nation militairement faible, nombreuses sont les restrictions que le traité de 1919 impose. Il n’y a donc aucune menace directe pour le sol français comme il y a eu entre 1914 et 1918. Le contexte politique lui est aussi impacté par la fin de la Première Guerre Mondiale : on souhaite assez largement éviter un autre conflit armé de l’ampleur de la Grande Guerre, de ce fait on commence à voir apparaître des mouvements pacifistes avec des figures comme Joseph Caillaux, en poste en tant que ministre en 1926 par exemple. Cependant, malgré un désir de paix, la France, mais plus largement l’Europe des puissances coloniales, n’hésite pas à faire la guerre dans leurs propres colonies contre les autochtones, comme pendant la guerre du Rif de 1921 à 1927. La tradition du défilé militaire fragilisée ? Selon le Ministère des Armées, les années 20 sont des années où les défilés ne sont pas marqués. Par exemple, il n’y a pas de défilé à Paris de 1925 à 1928, seulement des cérémonies. Or, comme le montre le film, il y a bien un défilé à Strasbourg, place de la République. C’est une anomalie qui mérite d’être soulevée. Cependant, cela pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs : déjà, le défilé que l’on voit est atypique dans le sens où il ne ressemble pas en tout point aux autre défilés. D’abord (d’un point de vue du film), la parade arrive par la droite, à cheval. Puis, on observe des soldats fixes, en rang, très peu nombreux, se faisant à priori décorer. Enfin, et cela dure le plus dans le film, le défilé arrive maintenant par la gauche avec des hommes en rang, armés, des canons, et même des barques. Il y a très peu d’engins motorisés, mais beaucoup de chevaux. Il y a donc à travers ce défilé, une sensation de parade modeste, déjà puisqu’il est à Strasbourg et pas à Paris, mais aussi parce que très peu de moyens semblent déployés : on aurait peut-être pu voir plus d’engins motorisés et moins de chevaux. Les embarcations présentes pourraient peut-être être dues à la proximité de cours d’eau près de Strasbourg comme l’Ill ou encore le Rhin puisque les hommes qui défilent proviennent d’une caserne locale. Ce défilé a lieu sur la Place de la République qui est la place de Strasbourg la plus « politisée » encore aujourd’hui. Les défilés du 14 juillet mais aussi d’autres manifestations ont toujours comme lieu de gravité la place de la République.
contextede
contexteen