Page values for "Course Seebach(0104FH0004)"

"Sequences" values

titreCourse Seebach
sous_titre
video0104FH0004_1
dateDebut
dateFin
annee1,950
duree166
genre
format_original8 mm
colorationCouleur
sonMuet
langue
realisateursFritz, Jean-Georges
droitsMIRA
lieuTournage48.58189, 7.75103
fondsFritz
pieces_jointes
evenements_filmes_ou_en_lien
personnages_identifies
lieux_ou_monuments
etatOui-Oui
institution_dorigineMIRA
thematiqueSport
idSupport0104FH0004
timecode0
apercu
resumefrLe film nous montre le passage d'un compétiteur pour un parcours de saut d'obstacle dans un environnement champêtre proche de Seebach. Les premières images et les dernières nous présentent le public plutôt diversifié ainsi que les animations en dehors des performances du cavalier. Le début du film présente le cadre de la compétition : un environnement champêtre. De plus, les dernières images présentent un cadre convivial et rural avec une foule souriante. Enfin, les images de la compétition en tant que telle montre les réussites et les échecs du cavalier durant les sauts d'obstacles.
resumede
resumeen
descriptionfrLes premières images nous montrent plusieurs personnes d'âges divers dans un environnement champêtre. Les hommes portent presque tous un costume tandis que la plupart des femmes portent une robe plutôt légère. On y voit deux hommes en train de discuter (en costume), puis, à 0:12, un plan nous montre une jeune femme saluant la personne qui filme. Sur le plan à) 0:16, plusieurs hommes en costume discutent et à 0:18, on voit un autre groupe de quatre hommes tandis que la jeune femme citée précédemment traverse l'écran de droite à gauche. Le cheval (au pelage bai probablement) apparaît à 0:25.Cette scène a deux plans : le premier où on voit des voitures en arrière-plan (surement le parking de l’événement) dans l'herbe et le second où le cheval et son cavalier (ou propriétaire) caché derrière l'animal, longent un champs de blé. Les images qui suivent sont consacrées à un parcours d'obstacle à cheval (probablement le même) au milieu des champs (de 0:32 à 2:00). A 0:33 : il saute par-dessus une meule de foin alors que trois hommes sont sur le terrain. A 0:38, il saute au-dessus d'un obstacle en bois (deux hommes sont à proximité). A 0:42, le cheval et son cavalier sautent par-dessus un autre obstacle (on voit des personnes en arrière-plan près d'un arbre et observant la scène). A 0:44, il franchit un obstacle ressemblant à un petit muret (les hommes présents sur le terrain à 0:33 sont encore là). A 0:48, le cavalier franchit une autre barre en bois, puis, à partir de 0:52, le cavalier recommence les obstacles cités précédemment. A 1:17 le cheval s'arrête devant l'obstacle près de l'arbre et du public qui y est rassemblé (soit une quinzaine de personnes, majoritairement des enfants), puis, il reprend le parcours. Les dernières images sont consacrées au public, probablement après le passage du compétiteur. On y voit des stands , à l'image d'une fête de village. A 2:00, une foule est rassemblée où des gens discutent. A 2:13, on note un homme avec une cigarette dans la bouche rejoignant un groupe d'autres hommes en costume tandis qu'on observe les voitures garées en arrière-plan. A 2:23, on voit un stand (peut-être de nourriture ou de confiserie, sachant que deux enfants, un petit garçon et une jeune fille y sont, observant les denrées) alors que des gens vont et viennent au premier plan. Dès 2:28, on a une meilleure vue sur le stand où un groupe de personnes (un homme, quatre femmes et les enfant de tout-à-l'heure) y sont présents. A 2:30, le même stand est en arrière-plan et à gauche (toujours en arrière-plan), un parasol "MIKO" laisse supposer un stand de glace (des personnes bloquent la vue). Enfin, à 2:33, une femme souriante est en train de mâcher quelque chose (elle a un collier autour du cou). Le film se termine sur un plan de personnes (probablement le public pendant qu'un autre compétiteur est en pleine prestation) dont une femme faisant signe au cameraman en faisant osciller son doigt (peut-être pour dire non).
descriptionde
descriptionen
contextefrAux vues du format et des images filmées, on peut en déduire qu'il s'agit d'un film produit par un amateur en se concentrant sur des membres de sa famille probablement, sachant que les films au format 8 mm ne sont que très rarement sonorisés. En effet, quand on se penche sur les réactions des personnes filmées, cette hypothèse semble se confirmer. Par exemple, à 0:24, on note le seul cheval filmé, tandis qu'à 2:33, on vois le visage d'une femme de près, ce qui pourrait supposer qu'il s'agissent de connaissances de la personne qui filme. De plus, de 0:33 à 2:00, il semblerait que ce soit le passage d'un seul compétiteur (sachant que ce type d'épreuve peut durer jusqu'à deux minutes). En outre, à la fin du film, vers 2:44, la femme que l'on voit fait signe au cameraman en faisant osciller son doigt pointé. Elle semble peut être ne pas vouloir être filmé mais, en tous cas, elle semble connaître la personne tenant la caméra. Pour finir, il ne faut pas oublier que le format 8 mm fut un facteur décisif dans la diffusion du cinéma amateur. == '''La SHR de Seebach''' == La Société Hippique Rurale de Seebach, parmi l'une des plus vieille de France (et même la plus vieille d'Alsace), vit le jour le 5 octobre 1937. Toutefois, ce ne sera qu'après la Seconde Guerre mondiale que des courses rurales seront organisées dans un près du Geitershof. De plus, des concours d'attelage sont organisés depuis 1982 et, six ans plus tard, ces épreuves mises en place serviront dans le cadre du Championnat d'Alsace d'Attelage. Pour en revenir à la période qui nous intéresse, un an après la naissance de la SHR de Seebach fur fondée la Fédération des SHR du Bas-Rhin, le 12 août 1938. Le but initial de cette fédération était de donner aux éleveurs et paysans l'occasion de monter leur animal et d'entrer en compétition les uns contre les autres dans des courses de poneys et de chevaux. La SHR de Seebach est toujours en activité de nos jours. Elle organisa, par exemple, en août 2017, son 38<sup>ème</sup> concours d'attelage ayant servi pour le championnat d'Alsace. En outre, elle fut à l'honneur au championnat du monde d'attelage en paire (en septembre 2017) à Lipica, en Slovénie, où elle représenta la France et termina à la troisième place alors que 18 nations participèrent. Pour finir, il faut noter que la SHR de Seebach compte parmi sa soixantaine de membres Rolf Guthmann (champion de France d'attelage à quatre poneys en 2011) ou encore Pierre Jung (vice-champion du monde d'attelage en paire en 2003. == '''Le cheval en Alsace''' == L'équitation en Alsace n'est d'ailleurs pas toute jeune, sachant que sous le Premier Empire, une tentative de création de chevaux de cavalerie fut menée. Par le décret du 4 juillet 1806, le haras de Strasbourg fut créé. Entre 1807 et 1813, il y eut plus de 95 étalons de 18 races différentes. Par ailleurs, Heinrich Cronau, auteur en 1904 de l'ouvrage ''L'élevage du cheval en Alsace Lorraine'', ne voyait pas, en cette région, la possibilité de créer un élevage. D'ailleurs, avant même l’avènement de l'Empire, des élevages furent tentés sous l'Ancien Régime en Alsace. Pourtant, le cheval occupa une place importante dans la région, notamment à Metz comme le souligne Fernand Braudel dans son étude s'étalant de 1672 à 1714, L'identité de la France (1986). Metz était en effet une grande place de vente de chevaux à destination de l'Italie, entre autres. De plus, avant le XVII<sup>ème</sup> siècle, en France, "l'élevage du cheval est [...] une activité marginale" pour reprendre les mots de Jacques Mulliez dans son ouvrage ''Les chevaux du royaume'' de 1983 (p 68). Cependant, l'Alsace et la Lorraine disposaient déjà, à cette époque de centres de production chevaline. Enfin, l'équitation dite de loisir (telle que l'on peut voir dans le film) n'apparut qu'au début du XX<sup>ème</sup> siècle en Europe et en France, parallèlement au développement des nouvelles techniques agricoles, étant donné que la présence du cheval dans les champs était de moins en moins nécessaire. Toutefois, ce ne fut qu'à partir des années 1990 que les loisirs équestres connurent un développement important, surtout dans les zones ruraux, là où les chevaux disposaient du plus d'espace. La SHR de Seebach est donc l'une des pionnières de ce domaine. En effet, on compte parmi les SHR plus anciennes, celle de Saint-Gervais, fondée en 1931 et celle de Louédac qui fut créée en 1936. Ces dernières disposaient déjà auparavant d'une expérience dans le domaine de l'élevage des chevaux.
contextede
contexteen