Difference between revisions of "Les 10 ans de la Libération de Colmar (0047FN0001)"

(Modifié automatiquement depuis la page Bas:Les 10 ans de la Libération de Colmar (0047FN0001).)
Line 22: Line 22:
 
|lieuTournage=48.07469, 7.40156
 
|lieuTournage=48.07469, 7.40156
 
|thematique=Second World War : Liberation
 
|thematique=Second World War : Liberation
 +
|Resume_fr=Ce film amateur a été tourné par Alfred-José Axelrad au cours du dixième anniversaire de la libération de Colmar, célébré le 2 février 1955. Après une cérémonie sur la place Rapp, des troupes françaises et américaines défilent dans les rues de la ville.
 +
|Contexte_et_analyse_fr=Le 6 juin 1944, les troupes alliées débarquent en Normandie et entament la libération de la métropole française qui, après une avance rapide, s’enlise dans les Vosges et en Alsace fin 1944. Si Strasbourg et Mulhouse sont rapidement libérées, Colmar reste aux mains des Allemands qui s’accrochent sur cette tête de pont sur le Rhin. Du 20 janvier au 9 février, la 1er Armée française lance l’offensive pour la réduction de la poche de Colmar sous la neige d’un des hivers les plus froids du siècle. Les combats pour la libération de la dernière grande ville française occupée sont rudes, les Allemands opposent une résistance tenace en défendant chaque mètre de terrain : si les Français considèrent qu’ils libèrent la France, les Allemands défendent leur Reich .
 +
Si la réduction de cette poche permet de réaffirmer la renaissance de l’armée française et de se préparer à traverser le Rhin pour envahir l’Allemagne, elle signifie également le retour de l’administration française sur l’ensemble de l’Alsace. Après quatre années d’annexion, la région entre dans une phase d’épuration, rendue compliquer par la nazification forcée que ses habitants ont subie. Une histoire douloureuse que les Alsaciens peinent à faire comprendre au reste de la France alors même que le Gouvernement provisoire puis la jeune IVe République tentent de créer une mémoire commune.
 
}}
 
}}

Revision as of 21:52, 4 January 2021


Warning[1]

Abstract


Ce film amateur a été tourné par Alfred-José Axelrad au cours du dixième anniversaire de la libération de Colmar, célébré le 2 février 1955. Après une cérémonie sur la place Rapp, des troupes françaises et américaines défilent dans les rues de la ville.

Metadata

Reference / film number :  0047FN0001
Date :  1955
Coloration :  Black and white
Sound :  Mute
Running time :  00:05:09
Film-maker :  Axelrad, Jo
Reel format :  9,5 mm
Genre :  Amateur movie
Thematics :  Second World War : Liberation
Archive :  MIRA

Context and analysis


Le 6 juin 1944, les troupes alliées débarquent en Normandie et entament la libération de la métropole française qui, après une avance rapide, s’enlise dans les Vosges et en Alsace fin 1944. Si Strasbourg et Mulhouse sont rapidement libérées, Colmar reste aux mains des Allemands qui s’accrochent sur cette tête de pont sur le Rhin. Du 20 janvier au 9 février, la 1er Armée française lance l’offensive pour la réduction de la poche de Colmar sous la neige d’un des hivers les plus froids du siècle. Les combats pour la libération de la dernière grande ville française occupée sont rudes, les Allemands opposent une résistance tenace en défendant chaque mètre de terrain : si les Français considèrent qu’ils libèrent la France, les Allemands défendent leur Reich .

Si la réduction de cette poche permet de réaffirmer la renaissance de l’armée française et de se préparer à traverser le Rhin pour envahir l’Allemagne, elle signifie également le retour de l’administration française sur l’ensemble de l’Alsace. Après quatre années d’annexion, la région entre dans une phase d’épuration, rendue compliquer par la nazification forcée que ses habitants ont subie. Une histoire douloureuse que les Alsaciens peinent à faire comprendre au reste de la France alors même que le Gouvernement provisoire puis la jeune IVe République tentent de créer une mémoire commune.


Article written by

Baptiste Picard, 29 December 2020


  1. This film analysis is still in progress. It may therefore be incomplete and contain errors.