...


38e Foire aux vins de Barr
Warning[1]

Abstract


La fête des vendanges à Barr en 1955.

Description


Les notions de « marché » et « foire » sont très proches l’une de l’autre dans l’acceptation populaire du terme. Il est vrai qu’à l’origine le marché est essentiellement un lieu de contact « physique » entre vendeur de produits alimentaires et clients, ceux-ci percevant sur place la marchandise proposée à la vente. À partir du XXème siècle, les produits non-alimentaires prennent une importante croissance, de même que les attractions festives. L’observateur averti ne se trompe pas pour autant : en Alsace, le marché continue à correspondre essentiellement à l’acte de vente physique de produits agricoles, vestimentaires ou ménagers, tandis que la foire est l’apanage des forains spécialisés en jouets. Il est vrai qu’à ce sujet la foire se rapproche du marché et tend parfois à l’envahir, à tel point que celui-ci finit par ne plus être qu’un appendice de la première. La préfecture du Haut-Rhin inclut dans sa liste annuelle des foires et marchés les foires qui comportent un marché, alors que le calendrier des foires et marchés édités par la préfecture du Bas-Rhin distingue entre manifestation à but économique et réjouissances populaires.

La fête des vendanges a généralement lieu à Barr le premier week-end d’octobre et s’étale donc sur trois jours. Les vendanges ont toujours été marquées à Barr par des manifestations originales, mais jusqu’au siècle dernier, la coutume voulait qu’on barbouille de jus de raison le visage du plus jeune vendangeur qui devait à son tour barbouiller les plus jeunes vendangeuses. D’après les images, Armand Gerbert devait être à Barr le samedi puisque c’est le jour où a lieu un grand marché aux puces. L’élection de la reine des vendanges a lieu le vendredi et un apéritif concert a lieu le dimanche. Cela explique certainement pourquoi il manque des images très intéressantes dans ce film. Il devait y avoir un grand cortège qui circulait dans les principales rues du bourg et se composant de plusieurs éléments. Tout d’abord, on pouvait probablement observer des chars décorés, des groupes folkloriques et musicaux, sans oublier les calèches qui promenaient jeunes filles et jeunes gens en costumes traditionnels d’Alsace ou d’une époque du passé. C’était bien évidemment le char de de la reine qui devait clôturer le défilé.


Metadata

Reference / film number :  0009FS0006
Date :  1955
Coloration :  Color
Sound :  Mute
Running time :  00:00:00
Film-maker :  Gerber, Armand
Reel format :  16 mm
Genre :  Amateur movie
Thematics :  Local festivals

Context and analysis


Armand Gerber filme en premier lieu l’hôtel de ville, construit en 1640 et qui se compose de plusieurs drapeaux tricolores. Ensuite, il commence à filmer les éléments qui sont exposés durant la foire. On peut d’abord observer des tracteurs de la marque Vendeuvre. Les tracteurs exposés font partie de la série Premier ou Super qui sont produits (selon la série) de 1952 à 1954 et de 1954 à 1957. La présence de machines agricoles n’est pas étonnante surtout dans une foire aux vins. Il est vrai que les foires servent à promouvoir les produits des petites ou des grandes entreprises. À titre d’exemple, le plan suivant montre le stand de Robert Gerbert qui est spécialisé dans la vente de machines agricoles et de la quincaillerie. Les grandes entreprises en profitent également pour faire leur propre publicité au moment de la foire car elles savent qu’il y a du monde. En effet, c’est le cas de Citroën qui décide d’exposer plusieurs de ses véhicules. On peut observer en noir des voitures Citroën de la famille Traction Avant 15-Six qui sont produites entre 1934 et 1955. Cela dit, puisque le film date de 1955, Citroën profite certainement de la foire pour présenter de nouvelles variantes. Les modèles présentés sont peut-être équipés d’une malle arrière qui double l’arrière du coffre (modèle de 1952) ou alors de suspension hydropneumatique à hauteur constante (modèle de 1954). De plus, la marque Citroën expose des véhicules utilitaires. Si l’on se fie aux portières, il doit s’agir d’un camion type H à benne un véhicule monocoque à traction avant produit de 1948 à 1981. Après avoir passé un long moment à filmer les véhicules, Armand Gerber pointe sa caméra sur les éléments en rapport avec l’alcool, le vin, puisqu’il s’agit avant tout d’une foire aux vins. Nous pouvons voir trois tonneaux qui sont exposés et qui appartiennent à la tonnellerie A. BAUMERT qui se situe évidemment à Barr. Après cela, la caméra se concentre sur la façade d’une maison à colombages. Celle-ci se situe à droite de l’hôtel de ville et est la demeure d’un ancien boucher. On peut encore y apercevoir un motif à tête de bœuf sculpté dans l’oriel. Nous avons ensuite un plan sur une drôle de machine qui est exposée. Il doit certainement s’agir d’un alambic à roues. La personne qui tient la caméra a décidé de placer la maison du boucher dans son film entre les séquences qui sont en rapport avec le vin, alors qu’elle aurait pu montrer cette maison au début du film puisqu’elle se situe à côté de la mairie. Enfin, nous avons une dernière séquence sur des machines agricoles qui montre des tracteurs qui doivent peut-être servir à travailler dans les vignes.

La fin du film se concentre sur des individus importants. Au bout d’une minute du film, il y a des individus en costume qui arrivent, qui passent devant les machines exposées et qui saluent les personnes autour. Il doit peut-être s’agir du maire de Barr. Les individus se rendent tous à l’intérieur de l’hôtel de ville pour assister à un discours. Nous pouvons supposer qu’il doit y avoir des élus comme des maires qui viennent d’autres villes ou villages. En effet, lors de la foire de Colmar, il arrive que des maires des environs se rendent dans cette ville pour assister à l’évènement.

Ce film montre peu de moments qui sont en rapport avec le vin. Il manque une très grande partie des festivités. Il aurait été intéressant de voir des personnes ou des stands qui proposent du vin, de voir s’il y avait pour l’occasion une fête foraine et s’il y avait un bal le soir. De plus, habituellement lors d’une foire aux vins circule un cortège avec des chars fleuris (nous savons qu’il y en avait en 1932 à Barr) où les participants chantent, dansent et portent les costumes traditionnels de l’Alsace. Armand Gerber n’était peut-être pas présent le jour où le cortège a défilé.

Bibliography


ACKER Agnès, Encyclopédie de l'Alsace, Volume 8, Kientzheim-Mietesheim, Strasbourg, Publitotal, 1984, p. 4949-4950.

AOUN Josiane, Guide des fêtes et folklores de France, Paris, Solar, 1999, p. 79-81.

Sitographie :

« Le village de Barr », Le village de Barr en Alsace - Alsace Passion, [en ligne], http://www.alsace-passion.com/barr.htm, [consulté le 11 décembre 2019].

« L’histoire Citroën », Citroën France, [en ligne], https://www.citroen.fr/univers-citroen/l-histoire-citroen.html, [consulté le 11 décembre 2019].

« Les différentes Séries de Tracteurs fabriquées par Vendeuvre », Tous les tracteurs Vendeuvre, [en ligne], https://www.amicalevendeuvre.com/tracteurs-p206134.html, [consulté le 12 décembre 2019].


Article written by

Brendan Caniapin-Ellapa, 09 November 2019


  1. This film analysis is still in progress. It may therefore be incomplete and contain errors.