Bas:Match de basket d'écoliers(0160FS0055)


Warning[1]

Abstract


Le film tourné par Charles Bueb montre le déroulé d’un après-midi, marqué par un match de basket opposant deux écoles, à l’Institut Don Bosco. En effet, la séquence débute avec l’installation des chaises dans la cour de l’établissement, puis un match improvisé a lieu avant le match officiel.

Metadata

Reference / film number :  0160FS0055
Date :  1961
Coloration :  Black and white
Sound :  Mute
Running time :  00:01:03
Film-maker :  Bueb, Charles
Reel format :  16 mm
Genre :  Amateur movie
Thematics :  Sport, Basket

Context and analysis


Charles Bueb, un réalisateur alsacien

Charles Bueb est un alsacien né en 1921 et mort en 2007. Au cours de sa vie, il fut professeur de sport et photographe. Il a travaillé en tant que journaliste photographe pour La gazette des mines, revue bimestrielle des Mines de potasse d’Alsace. Entre 1953 et 1955, sur le conseil de l’Abbé Marcel Ferry, il effectue un reportage photographique sur la reconstruction de la Chapelle de Ronchamp réalisée par Le Corbusier. Il prend en photo avec son Rolleiflex les différentes étapes du chantier du Corbusier (la découverte des archives de Charles Bueb a permis la publication d’un ouvrage sur ce reportage : Ronchamp-le Corbusier). Dans ces archives, un autre reportage a été découvert, intitulé : « Prise d'habit à Landser ». Le nom laisse supposer que Charles Bueb a effectué un reportage sur la communauté salésienne présente à Landser. Le film que nous analysons est un extrait de cette bobine.


Un après-midi de basket-ball à l’Institut Don Bosco de Landser

Les premières images du film mettent en scène l’établissement Don Bosco: le cinéaste filme les bâtiments, la cour avec des jeunes et des adultes (en costume ou en soutane) qui s’activent dans les préparatifs des rencontres en installant de chaises (0:00 à 0:15). Puis Charles Bueb s'intéresse au basket-ball en se tenant au bord du terrain. Tout d’abord, il capte des parties d’un match de basket-ball improvisé mettant aux prises des jeunes de l’Institut habillés en tenue de ville (pantalon, chemise, pull); il y a même un des Pères qui participe à la rencontre avec ses élèves (0:16 à 0:33). La séquence se conclut avec un gros plan sur un ballon qui traverse le filet. La troisième et dernière séquence (0:34 à 1:03) de l’extrait montre une rencontre officielle entre deux équipes, l’une avec des maillots numérotés blancs coupés par une bande sombre en diagonale et short sombre, l’autre avec des maillots sombres avec un cols blancs et des shorts blancs. La rencontre est suivie par un public nombreux placé autour du terrain comme Bueb, qui est sous l’un des paniers. Son placement lui permet de saisir les différentes actions : passes, tirs mais aussi les transitions, les contre-attaques car il peut filmer tout le terrain. Le film se termine une nouvelle fois avec un gros plan d’un ballon qui traverse l’arceau. Ce film montre un après-midi basket-ball à l’institut Don Bosco avec trois étapes : l’installation, l’avant-match, le match. Il s’agit probablement d’une rencontre comptant pour le championnat de l’Avant-Garde du Rhin. Cette dernière est l’organisation qui s’occupe du basket-ball catholique en Alsace. Dans les années 1950 et 1960, certains villages vivent au rythme du basket et de l’église le dimanche. En effet, les personnes assistent à la messe puis à des rencontres de basket-ball sur des terrains situés à côtés de l’église. Ce schéma semble se reproduire à Landser avec l’ensemble des jeunes bien habillés (comme s'ils sortaient de la messe) qui jouent ou assistent à une rencontre de basket-ball, organisé dans la cour de l’établissement Don Bosco.


L’histoire de l’établissement Don Bosco de Landser

Les images de ce film ont été tournées à Landser au sein de l’établissement Don Bosco.

Landser est une commune haut-rhinoise située au sud de Mulhouse. Ce village existe depuis le Moyen-Age. Il possède un couvent depuis le XVIIème siècle, qui est occupé par les Capucins, puis il est modifié et transformé en monastère au XIXème siècle. En 1929 il est donné au sœurs Rédemptoristines.

Cette même année, grâce à une donation de Madame Laillier-Ruellles, les Salésiens créent à Landser une école d’agriculture pour les garçons. Elle est dirigée par le Père Kolmer (rentré chez les Salésiens en Belgique en 1902). L’investissement des Salésiens de Landser durant l’entre-deux-guerres ne se limite pas à leur école. Le Père Zilliox crée un patronage et anime différents jeux de plein air, notamment des parties de football. Malgré l’inauguration d’un nouveau bâtiment en 1939, l’école cesse de fonctionner pendant la Seconde Guerre mondiale, successivement occupée par les troupes françaises et les troupes allemandes. Parti en 1937, le Père Kolmer est de retour en 1945 et avec l’aide de membres de la congrégation, il relance l’activité de l’école. Plusieurs nouveautés apparaissent au sein de l’établissement entre 1945 et 1951 : l’ouverture de deux classes de certificat d’Études en 1945, l’ouverture de deux classes de 6ème en 1946, l’ouverture d’une classe de 5ème en 1948, l’ouverture d’une classe de 4ème en 1950, l’ouverture d’une classe de 3ème en 1954 et l’équipe éducative composée de Pères salésiens est complétée par des professeurs laïcs. L’équipe éducative est visible à plusieurs reprises sur les images de Charles Bueb, avec des hommes en soutanes, probablement des Pères, et des hommes en costume, probablement des professeurs laïcs. Le Père Kolmer quitte Landser en 1951 et comme lors de son premier départ en 1937, il est remplacé par le Père Weiss jusqu’en 1953.

Après cette période, l’Institut Don Bosco voit ses effectifs augmenter (d’une centaine d’élèves à la fin des années 1940, l’Institut accueille plus de 300 élèves dans les années 1960), grâce notamment aux travaux des différents Pères (le Père Berger de 1953 à 1962, le Père Klenck de 1962 à 1968 et le Père Hartmann de 1968 à) qui dirigent l’école à la fin des années 1950 et pendant les années 1960. A cette époque, l’Institut construit différents bâtiments pour suivre l’augmentation des effectifs : une chapelle, un grand bâtiment composé de dortoirs, de locaux administratifs, de cuisine et d’un réfectoire, d’un hall des sports, un réaménagement de la cour et d’un laboratoire. L’établissement ouvre des classes de lycéens et en 1961 une première promotion de bacheliers sort de l’établissement Don Bosco. Une section agricole est rouverte et fonctionne grâce à des intervenants extérieurs et utilise la ferme spécialisée dans l’élevage laitier. Ce retour à la première vocation de l’Institut fait toutefois long feu car cette section ferme en 1972 par manque de financements publics. L’internat permet d’accueillir des élèves de toute l’Alsace. Il fonctionne essentiellement grâce à une communauté salésienne composée d’une dizaine de Pères. Ils assurent l’enseignement, la surveillance, l’animation spirituelle et l’animation des moments de détente. L’objectif est d’assurer la formation intellectuelle et humaine des jeunes et leur épanouissement spirituel et aussi de susciter des vocations.

Dans les années 1970 l’établissement connaît différentes adaptations. En effet avec la loi Debré de 1959, l’établissement Don Bosco doit placer l’ensemble de ses classes sous contrat avec l’Etat. Ceci est effectif à partir de la rentrée 1968-69. La forte augmentation du nombre de professeurs laïcs est une des conséquences de ce changement : de 4 ou 5 professeurs laïcs, on passe à 10 en 1970 et à 19 en 1972. De nouveaux aménagements ont lieu au sein de l’établissement Don Bosco, notamment la construction de 8 pavillons ou chalets comprenant chacun 8 chambres individuelles. Cela permet une nouvelle augmentation des effectifs. En 1979, il y avait 352 élèves dont près de 300 internes.

Les années 1980 voient encore de nouveaux changements marquer l’établissement Don Bosco de Landser. L’internat est progressivement remplacé par la demi-pension, rendue possible avec la mise en place d’un réseau de transports scolaires. À partir de 1981, les filles peuvent s’inscrire dans l’établissement ; en 1985 il y a une centaine de filles inscrites. Cela explique le fait que les effectifs aient quasiment doublés pendant les années 1980, passant de 352 en 1979 à 600 en 1990. En 1995, l’établissement accueille 700 élèves. Encore une fois, l’augmentation des effectifs oblige l’institut Don Bosco à s’agrandir. En effet, un nouveau hall de sport voit le jour et un nouveau bâtiment réservé aux classes de lycées sort de terre à la fin des années 1980. En 2000, un nouveau bâtiment est construit pour accueillir le self, les cuisines, une grande salle d’étude et un CDI.

Ainsi dans les années 2000, l’Institut Don Bosco accueille entre 700 et 800 élèves de la classe de CM2 à la classe de Terminale. Les Salésiens sont toujours présents avec 9 membres dont le Père Hildenbrand qui s’occupe de la pastorale dans l’établissement. Le site de l’établissement affirme que : « l’objectif de tous les membres de la communauté éducative est de donner à tous les jeunes une formation intellectuelle, humaine et spirituelle dans l’esprit de Don Bosco, basée sur la confiance faite aux jeunes et leur responsabilisation. »


Le seul établissement Don Bosco en Alsace ?

Don Bosco Landser est la première implantation des Salésiens en Alsace. Toutefois, d’autres implantations voient le jour en Alsace au cours du XXème siècle. Dans les années 1950, il y a le village de vacances basé à Ferrette et la paroisse St Jean Bosco dans le quartier du Drouot à Mulhouse, fondée par le Père Kolmer. En 1963, une nouvelle paroisse dans le quartier de Strasbourg-Koenigshoffen voit le jour à l’initiative du Père Berger. Un autre Institut Don Bosco est présent à Wittenheim, il se compose d’un collège, d’un lycée professionnel, technologique et général. Landser fait partie des quelques paroisses (avec Lyon, Nice, Paris, Argenteuil ou encore Lille) présentes en France. Les images de Charles Bueb ont donc un caractère unique car elles font partie des rares traces du passé montrant la vie d’un établissement faisant partie d’une des rares paroisses salésiennes en France.


La philosophie de Don Bosco

Les jeunes visibles sur la vidéo n’apprennent pas seulement à jouer au basket-ball, ils ont « une formation intellectuelle, humaine et spirituelle dans l’esprit de Don Bosco », selon le site de l’établissement. Don Bosco est un prêtre italien né en 1815 et disparu en 1888. En 1859, il crée la Société Saint François de Sales connue sous le nom de congrégation des salésiens, avec pour objectif d’éduquer les enfants défavorisés et en 1872 avec Marie Dominique Mazzarello, il créé la congrégation des Filles de Marie-Auxiliatrice, connue sous le nom de Sœurs Salésiennes de Don Bosco. Les actions de ces congrégations se matérialisent par la création d’établissements pour les jeunes comme celui de Landser. L’éducation selon Don Bosco s’appuie sur trois concepts : la raison, la religion et l’affection pour promouvoir une éducation intégrale comme le dit la Règle de vie des Salésiens numéro 40 : « la maison qui accueille, la paroisse qui évangélise, l’école qui prépare à la vie et la cour de récréation pour se rencontrer en amis dans la joie ». Dans les établissements, les Pères sont attentifs au travail intellectuel, au travail manuel, aux activités religieuses mais aussi créatives et physiques. En effet, le sport occupe une place importante dans l’éducation salésienne, comme le montre le film de Charles Bueb. De plus, le choix du basket-ball comme activité sportive peut s’expliquer par le contexte régional. En effet, ce sport est le sport préféré des catholiques alsaciens après la Seconde Guerre mondiale.

Places and monuments


Landser

Bibliography


C. BUEB, Ronchamp-Le Corbusier, Editions Facteur Humain, 2015

S. GODIN, "Le basketball catholique en Alsace 1920-1990", dans Sports et loisirs en Alsace au 20ème siècle, A.RAUCH (dir.), Revue EPS, Strasbourg, 1994

P. LESO, « Les intuitions pédagogiques de Don Bosco. Colloque universitaire international tenu à Lyon, du 14 au 16 octobre 2015 », Lumen Vitae, n°2, 2016, p. 217-221

Y. TRANVOUEZ. « Le sport catholique en France », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, n°4, 2006, p. 171-180

Site de la BNF, consulté le 27 décembre 2020, URL : https://data.bnf.fr/fr/16968136/charles_bueb/

Site de la ville de Landser, consulté le 27 décembre 2020, URL : https://www.landser.fr/Votre-commune/Histoire.html

Site de l’établissement Don Bosco de Landser, consulté le 27 décembre 2020, URL : http://www.donbosco-landser.net

Site des établissements Don Bosco, consulté le 27 décembre 2020, URL : https://www.ecoles-donbosco.org


Article written by

Clément Mommenssin, 05 January 2021


  1. This film analysis is still in progress. It may therefore be incomplete and contain errors.