Bas:Repas de fête (0041FS0004)


[1] Warning[2]

Abstract


Un homme filme deux petits enfants, le premier d'environ douze à quinze mois et le second plus jeune, avec lesquels des adultes jouent, puis une femme leur donne un bain et les mets dans un parc pour qu'ils puissent jouer. Ils sont nourris au biberon.

Description


Filmé sans trépied, un homme filme un petit garçon d’environ un an dans une chaise haute dans une salle à manger. Le petit garçon bat des mains et regarde le réalisateur, puis une femme dont on ne voit que les mains. Elle porte une bague. Plan sur le second bébé, très bien portant lui aussi. La même femme bat des mains et fait de la musique pour l’amuser. Coupure puis ils jouent avec le bébé et des cerises qu’il veut attraper. Un homme dont on voit le visage joue avec le bébé et une cerise, puis il boit dans un verre et joue avec le bébé qui veut boire aussi. Il ne le laisse pas boire.

L’homme filme les bébés déshabillés qui vont prendre un bain. Ils ont l’air en très bonne santé, et ils sont souriants et sages. La femme qui lave les bébés joue avec chacun d’eux dans l’eau et montre fièrement le bébé débout dans la petite baignoire. Elle retire le premier bébé de l’eau, le sèche puis lui accroche un lange et lui met un pull. Le bébé sourit toujours au réalisateur. C’est au tour du second bébé d’être lavé et changé. Un homme vient brièvement aider et jouer avec l'enfant dans le bain.

Les deux enfants sont mis dans un parc au sol rempli de jeux. Ils n’ont que leurs pulls et n’ont plus de changes. Ils regardent le réalisateur. La femme leur montre qu’ils peuvent jouer avec les barreaux du parc. Plusieurs adultes s’occupent de jouer avec eux, et les placent pour qu'ils jouent aussi ensemble.

Une femme donne à un bébé un biberon. Le petit garçon est curieux mais ne sait pas quoi en faire.

Metadata

Reference / film number :  0041FS0004
Date :  1950
Coloration :  Black and white
Sound :  Mute
Running time :  00:02:30
Reel format :  16 mm
Genre :  Amateur movie
Thematics :  Eatinf and feasting
Archive :  MIRA

Context and analysis


La place de l’enfant dans le second XXe siècle

Avec les progrès de la médecine, les taux de mortalité infantile baissent drastiquement au cours du XXe siècle, et avec eux les taux de fertilité. C’est un changement drastique dans les structures familiales et les fratries : les enfants y sont moins nombreux et ont des âges plus rapprochés, et le risque de perdre un nombre important de frères et soeurs est moindre. Les parents s’attachent de plus en plus à leurs enfants et la première moitié du XXe siècle est surnommée « Le siècle des enfants » car leur importance dans la société s’agrandit. Les ouvrages sur la question infantile se multiplient et le grand public s’empare de la question. Éveiller l’enfant correctement, notamment par le jeu comme le font les adultes dans ce film-ci, leur apporter les soins nécessaires en les nourrissant convenablement et en leur apportant une hygiène corporelle correcte. [3]C’est ce que nous montre ce film de famille en plaçant les deux petits garçons au centre du film et en montrant les différentes façons dont des « bons » parents s'occupent de leurs enfants.

Avoir des enfants bien-portants et avoir les capacités de s'en occuper

Après les scandales du XIXe et du début du XXe siècle à propos des biberons qui, mal lavés et non stérilisés, transmettaient des maladies aux enfants par les bactéries qui proliféraient dans le lait, les fabricants industriels sortent de nouveaux modèles plus hygiéniques et abandonnent la forme longue des biberons du XIXe siècle.[4]

Affiche publicitaire Guigoz 1960.jpg
Publicité de 1960 pour du lait en poudre de la marque Guigoz, mise en ligne sur leur site (libre de droit) Ces fabricants s’associent aux marques de l’industrie agroalimentaire et laitière, notamment Nestlé, Maggi et Gallia/Gervais pour les plus connues d’entre elles, et produisent les laits concentrés qui sont vendus avec les biberons associés. Ces biberons sont en verre, de forme cylindrique et se stérilisent. Les prix de ces objets faisaient qu’ils excluaient les ménages pauvres et s’adressaient plutôt aux catégories sociales moyennes et favorisées, mais leur usage se démocratise dans les Trente Glorieuses.[5] Enfin, les images que nous voyons ici montrent que les enfants ont beaucoup d’objets qui leur sont dédiés : chaises hautes, bassines pour le bain, parc pour jouer… Ce sont des objets qui faisaient partis des achats de préparatifs de naissance, et qui étaient réutilisés pour chaque nouvel enfant de la fratrie. Ils étaient donc chers mais étaient vu comme un investissement réutilisable. L’environnement de ces enfants est incontestablement avantageux, aux vues des images de la maison. Tout foyer ne pouvait pas se permettre d’avoir autant de matériel dédié au bien-être de l’enfant, mais les années 1950 sont celles où la place de l’enfant prend son envol. Ces améliorations dans la façon dont les enfants étaient traités ne touchent d’abord qu’une partie de la population, avant de se diffuser largement auprès de tous. De même, avoir accès à une caméra pour filmer des moments de la vie privée est l’apanage de personnes riches, vu le prix que coûtait ce matériel à l’époque où ces images ont été tournées. Ce film est donc un témoignage visuel de comment un foyer aisé pouvait prendre soin de ses enfants dans les années 1950, tant au niveau du matériel spécialement utilisé pour les enfants que par les soins physiques et les jeux dont ils font l'objet.

Bibliography


René-Jean Bouyer, Les mémoires d’un bébé. Un siècle d’éducation de l’enfant de Pasteur à Dolto, Paris, Jean-Claude Gawsewitch Editeur, 2010

Ludovic Clément, Le biberon à travers les âges - Le biberon en France depuis ses origines, Lulu, Lyon, 2010

Marie-Claude Delahaye, Bébés au biberon, Ed. Hoëbeke, 2003

Yves Denéchère et David Niget (dir.), Droits des enfants au XXe siècle, Pour une histoire trans-nationale, Rennes, Presse Universitaire de Rennes, 2015

Françoise Dolto, La cause des enfants, Paris, Robert Laffont, 2007 (1ère édition 1985)


Article written by

Alix Lefort, 08 January 2021


  1. As part of an amateur production, this sequence did not receive a title from its director. The title displayed on this sheet has been freely created by its author in order to best reflect its content.
  2. This film analysis is still in progress. It may therefore be incomplete and contain errors.
  3. Yves Denéchère et David Niget (dir.), Droits des enfants au XXe siècle, Pour une histoire trans-nationale, Rennes, Presse Universitaire de Rennes, 2015
  4. Marie-Claude Delahaye, Bébés au biberon, Ed. Hoëbeke, 2003
  5. Ludovic Clément, Le biberon à travers les âges - Le biberon en France depuis ses origines, Lulu, Lyon, 2010