...


Cortège folklorique à Wissembourg

Events filmed or related


Festivités folkloriques de Pentecôte

Abstract


Déroulement du cortège folklorique relatif aux festivités de la Pentecôte de l'an 1961 à Wissembourg. Après avoir défilé dans le cortège, les différents groupes dansent devant la mairie de Wissembourg. Une foule de spectateur est présente. Les brigades locales de sapeurs-pompiers défilent à leur tour.

Description


Le film suivant se décompose en trois parties, annoncées à chaque fois par un carton. Les scènes sont certainement filmées le même jour, puisque la météo est la même tout du long. Elles se déroulent à la fête de la Pentecôte de Wissembourg.

Le film débute par un carton sur lequel il est marqué "Cortège folklorique". Le cameraman filme du point de vue des spectateurs et en plan d'ensemble. Il suit simplement parfois le mouvement du cortège. Il filme ainsi plusieurs groupes folkloriques, chacun introduits par un "porte-drapeau" qui maintient une pancarte sur laquelle est marqué le nom du village d'origine des groupes. Les personnes défilent en habits traditionnels, ils dansent et marchent joyeusement. L'apparition d'une fanfare vient clore la séquence.

Une nouvelle séquence débute ensuite. Le cameraman se trouve à un autre endroit du cortège. Il fait toujours partie de la foule mais semble tenir sa caméra en hauteur (était il posté sur un genre de corridor ou tenait il sa caméra au dessus de son épaule?). Il continue de filmer le cortège en différents plans d'ensembles. Il zoome parfois sur certaines personnes. Parmi les groupes qui défilent, il y a des groupes locaux, comme ceux du village de Hunspach, mais aussi des groupes étrangers, on remarque notamment le drapeau suisse. Un montage a probablement été effectué, les rushes sont coupés de manière assez nette.

Un carton annonce ensuite la partie dédiée aux danses. Il semblerait que le cameraman soit à nouveau posté en hauteur pour filmer les danseurs qui se produisent sur une tribune aménagée à l'occasion devant la mairie décorée de drapeaux tricolores. On dirait presque qu'il utilise le zoom pour se concentrer plus précisément sur la prestation des danseurs. Il n'a pas l'air très stable, l'image est parfois mal cadrée et tremblante. Il montre quelques rushes assez courts des différentes représentations. Il filme ensuite la foule, le fronton de la mairie et une fanfare qui déambule en gros plan. Puis revient aux images de danse folklorique vues de plus ou moins près. Ces groupes font leur représentation accompagnés de leurs propres musiciens, qui occupent eux aussi une partie de la scène. Il intègre à nouveau quelques images en gros plan et en plongée de personnes en costume traditionnel. On ne sait pas vraiment si les images sont volontairement mal cadrées, mais elles permettent de voir que des personnes assistent aux danses folkloriques du haut du balcon et des fenêtre de la mairie. La forte présence de soleil altère par moments la qualité de l'image, est-ce là un signe de l'amateurisme du cameraman?

Une dernière séquence vient finir le finir. Il s'agit d'une séquence dédiée au défilé des gendarmes (ou des brigades de centre de secours?) et des sapeurs pompiers. Des personnes influentes semblent passer devant les différentes brigades en les saluant. On aperçoit un camion de pompier et des pompiers à moto. Les troupes défilent et des fanfares jouent de la musique. Des drapeaux et des pancartes indiquent qu'il s'agit des sapeurs pompiers et des brigades des centres de secours de différents villages aux abords de Wissembourg.

Un carton "Fin" clôture le film.


Metadata

Reference / film number :  0023FH0001
Date :  1961
Coloration :  Color
Sound :  Mute
Running time :  00:25:29
Reel format :  8 mm
Genre :  Amateur movie
Thematics :  Traditions, Local festivals, Traditionnal dress, Rural life
Archive :  MIRA

Context and analysis


La ville de Wissembourg, à l'extrême Nord de l'Alsace juste à côté de la frontière avec la Rhénanie-Palatinat, est un des haut-lieux du tourisme alsacien. D'abord ville abbatiale au Moyen-Âge elle gagne peu à peu son indépendance en intégrant la Décapole alsacienne en 1354. Elle s'enrichit et se fait connaître à l'époque moderne grâce à la production de vin, de châtaignes et de draps. Ses monuments d'époque, en très bon état, témoignent d'un passé culturel local très riche.

Les festivités de Pentecôte à Wissembourg, une histoire vieille de plusieurs siècles

Les festivités de la Pentecôte de Wissembourg tiennent leurs origines dans le marché aux chevaux de Schleithal qui avait lieu depuis le XVIIIe. Des acheteurs et vendeurs s'y retrouvaient et organisaient des courses hippiques à la fin desquelles les vainqueurs remportaient toutes sortes de matériel textile ou relatifs à l'harnachement du cheval. La région de Wissembourg étant reconnue pour ses excellents cavaliers, c'est tout naturellement qu'en 1840 des courses de chevaux furent organisées à la Hardt (grand hippodrome local) dans un but purement militaire. C'est pour la première fois en 1863 que ces deux événements furent réunis en un seul, le lundi de Pentecôte. Les festivités intéressaient un public plus large, devenant un véritable événement mondain qui n'a pas tardé à traverser les frontières limitrophes. Des courses hippiques étaient organisées entre les cavaliers des villages environnants tels Schleithal, Oberseebach, Hunspach, qui portaient à cette occasion leurs costumes traditionnels. Dès 1865, le cortège tel que nous le connaissons aujourd'hui avaient lieu avant l'ouverture des courses hippiques à l'hippodrome, puis il s'est élargi au centre-ville de Wissembourg. Meurtrie par trois conflits importants, la ville de Wissembourg recommença à organiser cette festivité à partir de 1927, poussée par la création de nombreux groupes folkloriques avides de préserver le patrimoine culturel local.

Vitrine des coutumes et traditions locales, comme moins locales

Une des spécificités de ce cortège est son côté éclectique, puisqu'il invite aussi bien des communautés folkloriques locales que d'autres communautés étrangères d'Allemagne ou de la Suisse. Ainsi, dans la séquence on retrouve les groupes folkloriques d'Oberseebach, facilement repérables grâce à leurs toques en fourrure de putois, ceux de Seltz dont le costume est teinté de rouge de blanc et de noir. Les femmes se distinguent par leurs coiffes bleues en forme de petit dôme. A ceux-ci s'ajoutent des groupes venus tout droit de Suisse (Bienne), reconnaissables grâce à leur drapeau; mais aussi des Vosges (Epinal) ou de Franche-Comté (Champlitte). Ils déambulent alors en voulant reproduire des scènes de vie paysannes d'époque, ils transportent également des paniers remplis de produits issus de l'agriculture. Le costume reflète alors à part entière leur identité commune et permet l'appartenance à un groupe social commun rassemblé autour de l'identité villageoise, ce qui était primordial dans une société rurale.

La danse fait partie des pratiques exercées globalement par toutes les communautés rurales d'Europe. Elle permettait primitivement de pratiquer des rites religieux. Ces pratiques sont mentionnées très tôt dans l'histoire des peuples. Elle a une fonction importante lors des rites de passage, notamment à l'entrée de l'âge adulte ou lors de cérémonies relatives aux corps de métier. Progressivement, elle revêt surtout une fonction sociale et permet de tisser des liens entre des personnes appartenant à une même communauté, tout en invitant à la joie et à l'allégresse lors des festivités locales. Elle est indissociable de la musique, présente en Alsace notamment sous la forme de fanfares de cuivres ou encore d'accordéons. Les danses traditionnelles avaient le vent en poupe jusqu'au début du XXe siècle mais furent progressivement abandonnées au cours du siècle pour des danses à influence américaine. Pendant ce cortège, on n'assiste pas uniquement à des danses locales, mais aussi à des danses traditionnelles allemandes comme celles de la commune de Rottweil (Bade-Wurtemberg) et leur danse en rond surplombée d'une guirlande de sapin.

La dernière partie de laséquence, concernant le rassemblement des différents centres de secours et groupes de sapeurs pompiers paraît assez compliquée à expliquer. En recherchant dans les programmes récents mais aussi moins récents[1] on se rend compte que le passage des Sapeurs Pompiers n'est pas systématique. Ces dernières années, ils n'ont fait aucune intervention lors du cortège. Or en 1969, il y a bien eu la participation d'une "clique des Sapeurs Pompiers de Schleithal" au cortège. Je doute que le déploiement ait été aussi impressionnant que dans le présent film. Peut-être s'agissait-il cette année là d'une occasion spéciale liée à une date anniversaire? Leur participation notable à un cortège folklorique signale en tout cas leur statut important et leur présence au sein de la communauté locale.

Places and monuments


Mairie de Wissembourg

Bibliography


Les festivités de Pentecôte, Site officiel de la Ville de Wissembourg. En ligne: https://www.ville-wissembourg.eu/Arts-spectacles/Temps-forts/Festivites-Pentecote.html

LAUGEL Anselme, Les coutumes d'Alsace, Ramorantin, CPE Editions, 2015. D'après l'édition originale de 1902, Costumes et coutumes d'Alsace, L'Imprimerie Alsacienne.

LEGIN Philippe, Toute l'Alsace, coutumes et costumes alsaciens, Ingersheim-Colmar, Editions S.A.E.P, 1993.

Supporting documents


Film de Paul SPINDLER, 1938 Fête du costume à Wissembourg, MIRA. En ligne: http://www.miralsace.eu/images-en-ligne/1938-f-te-du-costume-wissembourg.

  • Programme des manifestations, Festival du lundi de Pentecôte 25-26 mai 1969, Ville de Wissembourg, 1969, BNUS.
  • Chemin parcouru par le cortège folklorique, 1969.
  • Liste des participants et ordre de passage des différents groupes pendant le cortège folklorique, 1969.


Article written by

Madeline Hammer, 07 January 2019


  1. Voir documents annexes, programme du Festival du Lundi de Pentecôte 25-26 Mai 1969.