...


Europa-Park

Abstract


Visite du parc d'attraction frontalier Europa-Park par Albert Schott en 1978, filmé en Super 8, lors de sa troisième saison d'exploitation.

Description


(0’00) Le Rhin, puis des voitures embarquent sur le bac de Rhinau et attend que la péniche soit passée (Commentaire audio).

(0’09) Entrée d’Europa-Park, avec plusieurs guichets dont un où la file d’attente est longue. La mascotte du parc trône au-dessus. Le drapeau suisse est visible à droite de l’image.

(0’12) Une place dans le parc, ornée des drapeaux européens, accrochés sous forme de blason au sommet de colonnes. Il y a également une fontaine. (Fin du commentaire audio à 10 secondes, début de la musique)

(0’15) Focus sur plusieurs attractions du parc (tacos, train, bateaux, radeaux, monorail).

(1’14) Une nouvelle place du parc, avec une horloge et en arrière-plan, des parasols verts. Le monorail passe au-dessus.

(1’21) Une aire de jeu remplie de monde. Le monorail passe au-dessus. (Fin de la musique et de la séquence).

[Commentaire audio : « A Rhinau, un ferry boad transporte sur l’autre rive voitures et passagers. De l’autre côté du fleuve, sur la rive allemande, un autre paradis ouvre ses portes aux enfants et aux adultes : le célèbre Europa-Park de Rust »]


Metadata

Reference / film number :  0132FI0034
Date :  1978
Coloration :  Color
Sound :  Sound movie
Running time :  00:01:28
Film-maker :  Schott, Albert
Reel format :  Super 8 mm
Language :  French
Genre :  Amateur movie
Thematics :  Cross-border tourism, Heritage and tourism sites
Archive :  MIRA

Context and analysis


Dans son film Rendez-vous à Coblence, duquel est tirée cette séquence, Albert Schott, directeur d’école, parcoure les abords du Rhin avec sa caméra Super 8 et filme la vie économique et industrielle de part et d’autre du fleuve. En 1978, il pose sa caméra à Europa-Park. Avec un commentaire audio accompagnant les images[1], il se peut que le film est été projeté aux élèves d'Albert Schott dans le cadre scolaire.

Bac de Rhinau en 1978.

Le bac de Rhinau

Le bac de Rhinau, qui porte le nom de l’humaniste alsacien Beatus Rhenanus (1485-1547), relie la petite ville alsacienne de Rhinau à Kappel-Grafenhausen, ville d’Allemagne à une dizaine de kilomètre de Rust qui accueille Europa-Park. Le bac actuel a été inauguré le 26 avril 1999 et est géré le Conseil général du Bas-Rhin. Ce bac est un des passages principaux pour les visiteurs du parc, notamment pour la clientèle française. L’histoire de ce passage remonte à 1491, moment où les seigneurs de Rathsamhausen et l’évêque de Strasbourg donnent à Rhinau l’autorisation d’exploiter un bateau pour la traversée du fleuve.

L’actuel bac de Rhinau est le plus fréquenté et le plus grand bateau parmi les trois qui assurent la liaison France-Allemagne[2], avec une capacité maximale de 30 véhicules légers par traversée et 170 passagers. La liaison est assurée toute l’année et jusqu’à 15h par jour. Dans le film, on voit quelques voitures embarquées sur un bateau beaucoup moins grand qu’aujourd’hui, ainsi qu’une péniche passée sur le Rhin. Plus étonnant, un bus est présent sur le bac, ce qui n’est plus autorisé à l'heure actuelle. Le commentaire audio explique ce que l’on voit : « A Rhinau, un ferry boad transporte sur l’autre rive voitures et passagers. De l’autre côté du fleuve, sur la rive allemande, un autre paradis ouvre ses portes aux enfants et aux adultes : le célèbre Europa-Park de Rust ». Le reste de la séquence est accompagnée d’une musique mais sans commentaire.

Le parc des premières années

Il s'agit à l'origine d'un petit parc sur 16 hectares servant de vitrine à l'entreprise pour présenter ses attractions[3]. Le parc, fondé par Franz Mack (1921-2010) et son fils Roland, est inauguré le 12 juillet 1975 et attire 250 000 visiteurs pendant la première année d'ouverture. Le parc intègre le château de Rust en 1980. Le premier quartier thématique, le quartier italien, est ouvert en 1982 et la première montagne russe, Alpenexpress Enzian est inaugurée en 1984.

Logo du parc d'attraction. ©Wiki Common

En 1978, année de tournage de la séquence, le nombre de visiteurs atteint le million pour la première fois. En 2018, le parc occupe 95 hectares, embauche 3800 personnes et a attiré 5,6 millions de visiteur durant l’année. Il est également récompensé par le titre de « meilleur parc de loisir du monde » pour la 5ème année consécutive par le magazine américain Amusement Today, un des magazines de référence en matière de parc à thème et parc de loisirs.

Dans la séquence, on peut voir les attractions principales du parc de l’époque. Parmi les attractions, on peut trouver le Dschungel-Floßfahrt (Radeaux de la Jungle), une attraction durant laquelle des radeaux évoluent en suivant un circuit décoré sur la thématique du village de pêcheurs d'Afrique et accompagné d'animatroniques qui animent le circuit. Il s’agit de la nouveauté de 1978, avec une capacité de 1670 personnes par heure et il s’agit d’une attraction issue de l’entreprise Mack Rides. L’autre nouveauté de 1978 est l’attraction aquatique Tiroler Wildwasserbahn (La descente rapide du Tyrol en français), construite également par Mack Rides et située dans l’actuel quartier autrichien, mais que l’on ne voit pas dans la séquence. Les racines de ce quartier remontent à 1976, avec l’ouverture du restaurant Seehaus restaurant, et sera complété par la suite avec les attractions thématisées autour du Tyrol.

L'attraction Radeaux de la jungle (Dschungel-Floßfahrt), nouveauté 1978 à Europa-Park.

On trouve également l’attraction Bateau à vapeur Mississippi, mise en service en 1975 par Mack Rides. En 2005, cette attraction a été rénovée pour devenir African Queen, dont les bateaux circulant sur le parcours sont inspirés du film L'Odyssée de l'African Queen[4], un film qui évoque l’Afrique Orientale allemande (1885-1919) et la Première Guerre Mondiale dans ce même espace[5]. Cette attraction a une capacité de 520 personnes par heure. Avec les Radeaux de la jungle, ces deux attractions sont intégrées aujourd’hui au quartier « Univers de l’aventure ».

Enfin, on peut voir dans la séquence l’attraction Oldertimer-Fahrt (Parcours de tacots en français), ouvert en 1976 et construit par Mack Rides, avec une capacité de 570 personnes par heure. Les tacots sont des Ford T, modèle fabriqué entre 1908 et 1927. Cette attraction est actuellement intégrée au quartier allemand.

En juillet 1980, Michel Daussin, radiologue et lui aussi cinéaste amateur, filme également le parc en Super 8 et, comme Albert Schott, se concentre surtout sur les attractions, notamment les Radeaux de la jungle et La descente rapide du Tyrol.

Parmi les autres installations du parc que l’on peut voir dans la séquence, il y a le Panoramabahn (train panoramique), de même que la première version du monorail (1975) et l’aire de jeu, qui changera de nom et de forme plusieurs fois (Univers des enfants, Quartier Nivéa, Irlande) et sur laquelle on peut voir des personnes s'amuser sur des jeux juste en dessous du monorail.

On peut noter également la présence d’une horloge, avec en arrière-plan, des parasols verts, qui existent encore aujourd’hui et se situent entre le quartier anglais et russe. On aperçoit également au début de la séquence, une place avec des drapeaux sur des colonnes est visible au début de la séquence. Il s’agit de la place Europa-Brunnen Zeus & Europa[6], située à l’entrée du parc, dans l’actuel quartier allemand à côté du parc du château de Rust et du quartier italien. Les sculptures n'apparaissent pas sur les images de 1978 car leur construction est plus tardive.

Enfin, tout au long de la séquence, on peut voir différents drapeaux européens, notamment celui du Royaume-Uni, de la France, de la Suisse et du Luxembourg, chacun de ces états européens étant aujourd'hui représenté par un quartier thématique.

L’entrée du parc est également visible dans la séquence. On peut voir moins de dix guichets dont un avec une longue file d’attente, juste à côté d'un drapeau suisse et surmonté d'une statue très reconnaissable : Ed Euromaus, la sourie mascotte du parc, également dans l’une de ses premières versions.

La famille Mack et l’entreprise Mack Rides

« Quand on peut faire la fête, on peut aussi travailler », telle est la devise de Roland Mack, l’un des fondateurs d’Europa-Park.

La mascotte Ed Euromaus dans le théâtre Carnaval de Venise (1982). ©France Contrant[7]

La société Mack Rides est créée en 1780, par Paul Mack, et s’est spécialisée dans les constructions mobiles à destination du monde spectacle et du divertissement. Les premières montagnes russes conçues par l’entreprise datent de 1920, pour un usage essentiellement dans les fêtes foraines.

Depuis 1975, Europa-Park fait figure de vitrine pour l’entreprise. Les dernières attractions, très variées, y sont présentées au public. Montagnes russes, attractions aquatiques, attractions indor, et d’autres encore conçues par Mack Rides représentent environ 90% des manèges du parc. La vitrine Europa-Park permet à l’entreprise d’exporter ses attractions dans le monde entier. L’une des attractions majeures de l’entreprise est le « Wild Mouse », une attraction de type grand huit à virages serrés, qui a inspiré de nom d’Euromaus, la mascotte du parc. A Europa-Park, l’attraction Matterhorn Blitz (ouverte en 1999) ou Éclair de Cervin en français, située dans le quartier suisse, représente ce type d’attraction phare.

Aujourd’hui, l’entreprise est gérée par Kurt Mack-Even, Christian von Elverfeldt et Michael Mack, fils de Roland Mack. A ce jour, le plus gros investissement de Mack Rides (environ 150 millions d'euros) est celui pour la création d'un second parc de loisir à Rust : le parc aquatique Rulantica, ouvert le 28 novembre 2019, accompagné de son hôtel thématique Krønasår, ouvert le 31 mai 2019.

Identified persons


Ed Euromaus

Places and monuments


Europa-Park; Rust; Rhinau

Bibliography


CLAVE Salvador Anton, The Global Theme Park Industry, Wallingford, CAB International, 2007

Europa Park, Kunst und Künstler im Europa-Park, 2018

Europa-Park, Menschen & Emotionen, 2018

Europa Park, Natur Schätze im Europa-Park, 2018

Europa-Park, Traumzeit, 2018

REITEL François, "Les parcs de loisirs : Uwe Fichtner et Rudolf Michna, Freizeitparks, Allgemeine Züge eines modernen Freizeitangebotes, vertieft am Beispiel des Europa-Park in Rust/Baden", dans Annales de Géographie, t. 98, n°547, 1989. P. 343-345

STIEBER Benno, Roland Mack "Le Maître des Grands Huit", Verlag Herder, 2015

THOMA Willi, Faszination Karussell- und Wagenbau: 200 Jahre Heinrich Mack Waldkirch, Heitersheim, 1988

Site d'Europa-Park

Supporting documents


<gallery mode="packed">Fichier:Received 446835552725818.jpg


Article written by

Reynald Derain, 03 April 2019


  1. En identifiant les lieux filmés et en faisant une description et un historique de ces endroits, ce film amateur est riche en informations sur l'histoire du Rhin supérieur et sur les dynamiques économiques de part et d'autre du fleuve.
  2. Les deux autres se situent à Drussenheim et Seltz.
  3. CLAVE Salvador Anton, The Global Theme Park Industry, Wallingford, CAB International, 2007, p. 149-151
  4. Réalisé par John Huston, avec Humphrey Bogart et Katherine Hepbrun, le film est sorti en salle en 1951.
  5. Par ailleurs, l’attraction Voletarium, ouverte en 2017, expose des tapisseries dans le circuit de la file d’attente. L’une d’elles montre une femme sur un bateau à fond plat nommé African Queen.
  6. En référence au mythe grec de Zeus, transformé en taureau, qui enlève la fille du roi de Tyr, Europe. Ce mythe est raconté notamment par Ovide (43 av. J-C - vers 17 ou 18 ap. J-C) dans les Métamorphoses et par Boccace (1313-1375) dans De mulieribus claris.
  7. Photographe amateur et passionnée par Europa-Park et son histoire, elle m'a aidé à la rédaction de cette fiche film en me donnant certains renseignements et a généreusement accepté d'enrichir la fiche par ses photos. Je la remercie pour cela.