Axelrad, Albert-José (1915 - 1969)




Professions :  Professeur d’Anglais – Professeur de littérature anglaise de la Renaissance – Doyen de la Faculté de Lettres et de Sciences humaines de Rouen
Lieux de vie :  Paris, Rouen
Formats :  9,5 mm
Période d'activité cinéaste :  1938 - 1950
Bobines conservées par MIRA :  1
Albert-José Axelrad
Albert-José Axelrad est né le 26 janvier 1915 à Paris et mort le 23 octobre 1969.

Après avoir fréquenté divers lycées parisiens, il fait sa première supérieure au lycée Henri IV entre 1933 et 1935, puis est licencié ès Lettres en Sorbonne en 1935, diplômé d’études supérieures en 1936 et enfin agrégé d’anglais en 1939.

Dès 1936, il occupe des postes d’enseignements en tant que suppléant ou délégué rectoral. En 1940, il est professeur d’anglais au lycée Marcelin Berthelot à St-Maur (Seine).

D’origine juive, Albert-José est révoqué de l’Éducation Nationale en août 1941 par le régime de Vichy (loi du 2 juin 1941), il se réfugie alors à Vernon où il enseigne avec sa femme à l’École des Roches. En 1942, poussé par la menace de la déportation, il s’enfuit en Algérie où il arrive le 31 octobre 1942 peu avant le débarquement des troupes alliées en Afrique du Nord. Il rejoint les troupes françaises où il sert en tant que sous-lieutenant dans diverses unités, occupant alternativement des rôles d’interprète et d’officier d’État-major en charge de l’interrogatoire des prisonniers. Il suit les troupes alliées en Sicile, en Italie, puis débarque en Provence et termine son voyage en Alsace. Pour ses services, il est cité à l’ordre de la division en juin 1944 ainsi qu’à l’ordre de la 7e Armée U.S..

Après-guerre, il reprend un poste de professeur d’anglais au lycée de Rodez où sa femme et ses filles s’étaient réfugiées en 1942. En 1946, il prend un poste dans un lycée à Lille où il commence également à assurer des cours à la Faculté de la ville en 1948. À partir de 1951, il devient assistant à la Faculté et est reçu docteur ès Lettres avec Mention très honorable en 1954 et devient donc maitre de conférences. Il occupe ce poste jusqu’en 1958 où il est titularisé dans la Chaire de Littérature Anglaise de la Renaissance et du XVIIe siècle. Par la suite, il devient doyen de la faculté de Lettres de Rouen.

Albert-José commence à tourner des films en 9,5 à partir de 1938. S’il tourne principalement des films de famille, il emporte sa caméra avec lui pendant la guerre et trouve le temps de tourner quelques courtes séquences en Alsace fraichement libérée. En 1955, il retourne dans la région à l’occasion des commémorations de 10e anniversaire de la libération de Colmar dont il rapporte également quelques images. Ces films, moments d’histoire de notre région, ont ainsi été confiés à MIRA par ses descendants.

Baptiste Picard.

Filmography

Tirailleurs marocains (between 1944 and 1945)