Difference between revisions of "Breesé, Emile"

Line 5: Line 5:
 
|deces=1987
 
|deces=1987
 
|image=Breese.jpg
 
|image=Breese.jpg
|commentairefr=
+
|commentairefr='''Profession :''' Mécanicien - Technicien radio à la RTF puis à l'ORTF
 +
'''Lieu(x) de vie :''' Cronenbourg
 +
'''Caméra(s) utilisé(es):'''
 +
'''Format(s) utilisé(s) :''' 9,5
 +
'''Nombre de supports dans les collections MIRA''' : 5
 +
'''Date du premier film :''' 1930
 +
'''Date du dernier film :''' années 1950
 +
 
 
Mécanicien puis technicien radio, curieux de tout, Émile Breesé était un bricoleur de génie, qui a fait carrière dans un magasin de radio strasbourgeois.  
 
Mécanicien puis technicien radio, curieux de tout, Émile Breesé était un bricoleur de génie, qui a fait carrière dans un magasin de radio strasbourgeois.  
 
Professionnel du son, il se passionne aussi très tôt pour l’image : la photo d’abord, pendant la Grande guerre, alors qu’il était encore apprenti ; il s’agissait de photos sur plaques de verre, surtout des photos d’identité. Puis il a tourné des films dès 1930. Grand cinéphile, il organisait à la maison des séances de projection de films commerciaux loués aux magasins de la ville, Meyer et Wanner, Raab et Schoenfelder : il a ainsi fait découvrir à ses fils les Mickey, Charlot, Laurel et Hardy et autres comiques.  
 
Professionnel du son, il se passionne aussi très tôt pour l’image : la photo d’abord, pendant la Grande guerre, alors qu’il était encore apprenti ; il s’agissait de photos sur plaques de verre, surtout des photos d’identité. Puis il a tourné des films dès 1930. Grand cinéphile, il organisait à la maison des séances de projection de films commerciaux loués aux magasins de la ville, Meyer et Wanner, Raab et Schoenfelder : il a ainsi fait découvrir à ses fils les Mickey, Charlot, Laurel et Hardy et autres comiques.  
 
Après la guerre, toute la famille a continué à visionner des films avec amis et voisins. C’est l’époque où on liquide le matériel allemand : son père acquiert ainsi à bon prix un projecteur 16 mm AGFA, et des films allemands, des documentaires surtout. Un jour, ayant reçu un film sonorisé, il fabriqua lui-même un adaptateur pour lire la bande son optique. Cinéaste-photographe, Emile Breesé était aussi un mécanicien passionné d’automobile, à une époque où peu d’Alsaciens en possédaient. La dernière, une DKW de 1937 acquise à bon prix aux surplus après la guerre, avait une belle carrosserie en bois rouge et noire, était décapotable, avec un moteur 2 temps qu’il dut complètement changer. Avec cette DKW, il a parcouru avec sa famille les autoroutes allemandes jusqu’à Coblence, dans les années 50.
 
Après la guerre, toute la famille a continué à visionner des films avec amis et voisins. C’est l’époque où on liquide le matériel allemand : son père acquiert ainsi à bon prix un projecteur 16 mm AGFA, et des films allemands, des documentaires surtout. Un jour, ayant reçu un film sonorisé, il fabriqua lui-même un adaptateur pour lire la bande son optique. Cinéaste-photographe, Emile Breesé était aussi un mécanicien passionné d’automobile, à une époque où peu d’Alsaciens en possédaient. La dernière, une DKW de 1937 acquise à bon prix aux surplus après la guerre, avait une belle carrosserie en bois rouge et noire, était décapotable, avec un moteur 2 temps qu’il dut complètement changer. Avec cette DKW, il a parcouru avec sa famille les autoroutes allemandes jusqu’à Coblence, dans les années 50.
 
}}
 
}}

Revision as of 13:01, 11 December 2018




Période d'activité cinéaste :  -
Emile Breesé



Profession : Mécanicien - Technicien radio à la RTF puis à l'ORTF Lieu(x) de vie : Cronenbourg Caméra(s) utilisé(es): Format(s) utilisé(s) : 9,5 Nombre de supports dans les collections MIRA : 5 Date du premier film : 1930 Date du dernier film : années 1950

Mécanicien puis technicien radio, curieux de tout, Émile Breesé était un bricoleur de génie, qui a fait carrière dans un magasin de radio strasbourgeois. Professionnel du son, il se passionne aussi très tôt pour l’image : la photo d’abord, pendant la Grande guerre, alors qu’il était encore apprenti ; il s’agissait de photos sur plaques de verre, surtout des photos d’identité. Puis il a tourné des films dès 1930. Grand cinéphile, il organisait à la maison des séances de projection de films commerciaux loués aux magasins de la ville, Meyer et Wanner, Raab et Schoenfelder : il a ainsi fait découvrir à ses fils les Mickey, Charlot, Laurel et Hardy et autres comiques. Après la guerre, toute la famille a continué à visionner des films avec amis et voisins. C’est l’époque où on liquide le matériel allemand : son père acquiert ainsi à bon prix un projecteur 16 mm AGFA, et des films allemands, des documentaires surtout. Un jour, ayant reçu un film sonorisé, il fabriqua lui-même un adaptateur pour lire la bande son optique. Cinéaste-photographe, Emile Breesé était aussi un mécanicien passionné d’automobile, à une époque où peu d’Alsaciens en possédaient. La dernière, une DKW de 1937 acquise à bon prix aux surplus après la guerre, avait une belle carrosserie en bois rouge et noire, était décapotable, avec un moteur 2 temps qu’il dut complètement changer. Avec cette DKW, il a parcouru avec sa famille les autoroutes allemandes jusqu’à Coblence, dans les années 50.



Filmography

Champ du Feu (1931)
Thematics : Natural and transformed landscape

La famille Breesé visite la tour Belvédère au champ du feu en 1931.


Strasbourg (1932)
Thematics : Cross-border tourism

Emile Breesé (1902 - 1987) a filmé son fils et sa femme en 1932, en format 9,5mm. Le film à été tourné près du Pont de Kehl à Strasbourg.


Noël chez les Breesé (1933)
Thematics : Christmas

Cette séquence montre la soirée de Noël chez les Breesé en 1933. Le réalisateur filme ses fils et leurs jouets, parmi lesquels des petits trains électriques. On y remarque également la place importante du sapin de noël dans le foyer, dont Mme Breesé allume les bougies.


Foire exposition au Wacken (1934)
Thematics : Strasbourg, european capital, Local festivals, Industry, Heritage and tourism sites

Film de 3 minutes et trente secondes, il offre à nous, visionneurs de ce dernier, un regard sur un souvenir de famille. Ce dernier se déroule très exactement en 1934, lors de la foire européenne, qui se déroule dans le quartier du Wacken à Strasbourg. La famille Breesé se trouve durant le film à l'entrée de la foire et pose devant la caméra.


Sports d'hiver au col du Donon (1934)
Thematics : Body and Health, Sport, Winter sport, Environment, Outdoor activities

Cette séquence témoigne du développement des sports d'hiver en famille et des stations de ski dans les Vosges dans les années 1930.


Randonnée à la découverte des ruines du Griffon dans les Vosges (1935)
Thematics : Body and Health, Environment, Outdoor activities

Scène de randonnée familiale à la découverte des ruines du Greifenstein (Vosges du Nord) en 1935


Haut-Koenigsbourg (between 1935 and 1938)
Thematics : Heritage and tourism sites

Cette séquence de 1 minute et 8 secondes retrace la visite de la famille Bréesé au Château du Haut-Koenigsbourg au milieu des années 1930. Réalisée en 9,5mm par Emile Brésée (1902-1987), elle montre une promenade en famille dans l'un des lieux touristiques les plus attractifs d'Alsace et l'un des châteaux les plus cinégéniques de France.


Baignade au Baggersee (1936)
Thematics : Body and Health

Cette courte séquence nous montre la famille Breesé et quelques amis profiter d’un moment de baignade au lac du Baggersee en 1936.


Festival de gymnastique à Ostwald (1936)
Thematics : Gymnastic

La séquence montre le festival de gymnastique qui a eu lieu à Ostwald en 1936.


Foire exposition au Wacken -2 (1936)
Thematics : Strasbourg, european capital

Emile Breesé filme le premier pavillon de la radio lors de la « Foire européenne de Strasbourg » en 1936. Nous pouvons retrouver plusieurs marques de radio, ainsi que plusieurs boutiques de Strasbourg qui y sont présentes.


Les Libellules de Strasbourg, un club de sport au féminin (between 1936 and 1938)
Thematics : Gymnastic

Dans la séquence tournée par Emile Breesé à la fin des années 30, des femmes pratiquent la gymnastique, le basket et l'aviron au sein du cercle féminin d’aviron et de culture physique « Les Libellules de Strasbourg », pendant une manifestation publique.


Cortège d'ouverture de la foire expo (1938)
Thematics : Strasbourg, european capital

Ce film nous montre des Hitlerjugend qui défilent après l’annexion de l’Alsace.


Centre de ravitaillement en Lorraine (1939)
Thematics : Eatinf and feasting, Second World War : prewar

Scènes de ravitaillement pendant la drôle de guerre en Lorraine.


Drôle de guerre à Bénestroff (1939)
Thematics : Borders, War, Second World War : prewar

Scènes de camaraderie pendant la drôle de guerre en Lorraine.


Régiment dragon à Erstroff (1939)
Thematics : Borders, War

Scènes de la vie militaire en Lorraine pendant la Drôle de guerre.


Verdun (1939)
Thematics : First Wolrd War, Second World War : prewar, Heritage and tourism sites

La famille Breesé visite le complexe mémoriel de Douaumont, monument national de la bataille de Verdun.


Cronenbourg : procession pour communion (1942)
Thematics : Religious feasts and events

Le film nous montre une procession pour une communion catholique à Cronenbourg, à Strasbourg en 1942, à laquelle assiste le cinéaste Breesé Emile et sa famille.


Communion à Cronenbourg (between 1942 and 1943)
Thematics : Religious feasts and events

Le film nous montre une cérémonie de communion catholique dans le quartier de Cronenbourg, à Strasbourg en 1942. Le réalisateur filme les évènements mais également sa famille qui est présente avec lui.


Défilé nazi place Kléber et boulevard Wilson Strasbourg (between 1942 and 1943)
Thematics : Borders, War, Second World War : German occupation - Annexation of Alsace

Parade militaire nazie dans les rues de Strasbourg, en particulier sur la Place Kléber devant L'Aubette et sur le Boulevard du Président-Wilson. On peut y voir des individus portant différents uniformes de la NSDAP.


Jeunesses hitlériennes (between 1942 and 1943)
Thematics : Borders, War, Second World War : German occupation - Annexation of Alsace

Cette courte séquence donne à voir de jeunes garçons défiler en uniforme des Jeunesses hitlériennes en 1942 à Cronenbourg (Strasbourg).


Funérailles de monseigneur Ruch (1945)
Thematics : Religious feasts and events

Le film nous montre le début de la cérémonie de funérailles de l’évêque Charles Joseph Eugène Ruch, décédé le 29 Août 1945, et inhumé à la cathédrale de Strasbourg. Les images se concentrent sur le cortège funéraire composé des différentes personnalités ecclésiastiques, civiles et militaires.


Visite du général Leclerc à Strasbourg (1946)
Thematics : Borders, War, Second World War : post-war period

Visite du général Leclerc à Strasbourg pour le deuxième anniversaire de la libération de la ville en 1944.


Conscrits de Cronenbourg donnant aubade au maire (between 1947 and 1960)
Thematics : Conscripts

Cette vidéo montre des conscrits marchant sommairement en rangs dans les rues de Cronenbourg, puis s'arrêtant devant des personnages officiels tout en jouant de la musique. Ils reprennent ensuite la marche, tout en saluant la caméra et en se tenant bras-dessus bras-dessous.


Visite à Ebersmunster et à Riquewihr (between 1952 and 1953)
Thematics : Places, Heritage and tourism sites

Emile Breesé filme une excursion en car à Ebersmunster puis à Riquewihr dans les années 50.


Championnats fédéraux de gymnastique (1952)
Thematics : Body and Health, Sport, Gymnastic

Emile Breesé, souvent coutumier du fait, filme les défilés et démonstrations sportives d'un championnat fédéral de gymnastique ayant eu lieu à Strasbourg en 1952.


Procession Fête-Dieu à la Meinau (1953)
Thematics : Identity, Traditions, Religious feasts and events

Déroulé de la procession de la Fête-Dieu à la Meinau : le cortège, les stations et autels.