Difference between revisions of "Breesé, Emile"

Line 6: Line 6:
 
|image=Breese.jpg
 
|image=Breese.jpg
 
|commentairefr='''Profession :''' Mécanicien - Technicien radio à la RTF puis à l'ORTF
 
|commentairefr='''Profession :''' Mécanicien - Technicien radio à la RTF puis à l'ORTF
 +
 
'''Lieu(x) de vie :''' Cronenbourg
 
'''Lieu(x) de vie :''' Cronenbourg
 +
 
'''Caméra(s) utilisé(es):'''  
 
'''Caméra(s) utilisé(es):'''  
 +
 
'''Format(s) utilisé(s) :''' 9,5
 
'''Format(s) utilisé(s) :''' 9,5
 +
 
'''Nombre de supports dans les collections MIRA''' : 5
 
'''Nombre de supports dans les collections MIRA''' : 5
 +
 
'''Date du premier film :''' 1930
 
'''Date du premier film :''' 1930
 +
 
'''Date du dernier film :''' années 1950
 
'''Date du dernier film :''' années 1950
  

Revision as of 13:01, 11 December 2018




Période d'activité cinéaste :  -
Emile Breesé
Profession : Mécanicien - Technicien radio à la RTF puis à l'ORTF

Lieu(x) de vie : Cronenbourg

Caméra(s) utilisé(es):

Format(s) utilisé(s) : 9,5

Nombre de supports dans les collections MIRA : 5

Date du premier film : 1930

Date du dernier film : années 1950

Mécanicien puis technicien radio, curieux de tout, Émile Breesé était un bricoleur de génie, qui a fait carrière dans un magasin de radio strasbourgeois. Professionnel du son, il se passionne aussi très tôt pour l’image : la photo d’abord, pendant la Grande guerre, alors qu’il était encore apprenti ; il s’agissait de photos sur plaques de verre, surtout des photos d’identité. Puis il a tourné des films dès 1930. Grand cinéphile, il organisait à la maison des séances de projection de films commerciaux loués aux magasins de la ville, Meyer et Wanner, Raab et Schoenfelder : il a ainsi fait découvrir à ses fils les Mickey, Charlot, Laurel et Hardy et autres comiques.

Après la guerre, toute la famille a continué à visionner des films avec amis et voisins. C’est l’époque où on liquide le matériel allemand : son père acquiert ainsi à bon prix un projecteur 16 mm AGFA, et des films allemands, des documentaires surtout. Un jour, ayant reçu un film sonorisé, il fabriqua lui-même un adaptateur pour lire la bande son optique. Cinéaste-photographe, Emile Breesé était aussi un mécanicien passionné d’automobile, à une époque où peu d’Alsaciens en possédaient. La dernière, une DKW de 1937 acquise à bon prix aux surplus après la guerre, avait une belle carrosserie en bois rouge et noire, était décapotable, avec un moteur 2 temps qu’il dut complètement changer. Avec cette DKW, il a parcouru avec sa famille les autoroutes allemandes jusqu’à Coblence, dans les années 50.

Filmography

Champ du Feu (1931)

Strasbourg (1932)

Haut-Koenigsbourg (between 1935 and 1938)

Verdun (1939)

Communion à Cronenbourg (between 1942 and 1943)

Jeunesses hitlériennes (between 1942 and 1943)

Visite à Ebersmunster et à Riquewihr (between 1952 and 1953)